Bilan municipal

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Bientôt une année de plus en moins ou une année de moins en plus. La Terre, si elle n’est plus bleue comme une orange depuis belle lurette mais plutôt marron sale comme un égout de *** (vous êtes priés de rajouter le nom de la ville de votre choix, je ne voudrais froisser aucune sensibilité) a réussi à survivre, de justesse, certes, mais une année de gagnée, ne boudons pas notre bonheur.

La petite cité qui m’héberge a, elle également survécu.. Il faut dire que, ici, l’automne et l’hiver ne sont pas propices aux bouleversements. Quoique.

Fin septembre, dès le dernier touriste retourné dans ses pénates, la municipalité a entrepris de grands travaux de voirie qui vont durer jusqu’au printemps. Comme tous les ans. C’est marrant ce besoin de rénover des routes en parfait état. J’ai cru comprendre que la région allouait des indemnités de voirie à toutes les municipalités de sa juridiction et, si cette somme n’est pas dépensée, l’année suivante, walou, plus de subventions pour faire des trous. Alors, on creuse. Et comme il faut bien faire quelque chose de ces trous, on enterre plein de trucs. En revanche, mes voisins et moi attendons toujours l’installation du « tout à l’égout ». Ce n’est sans doute pas le même budget. Vive l’administration. Remarquez, cette année, je ne me suis pas fâché tout rouge. Contrairement à l’an dernier. Je vous ai déjà cassé les pieds avec cette histoire, mais elle me reste toujours en travers de la gorge. Figurez-vous que la municipalité a décidé de procéder à la réfection de la façade de l’église, avec l’argent du contribuable, à hauteur de 70% des 500 000 euros engagés. Ils ont ravalé un symbole de la corruption, de la violence, du sang innocent versé et de la bêtise humaine avec mes impôts ! Heureusement que je n’en paye pas. Lorsque je serai dictateur, je ferai raser tous ces temples de la croyance imbécile pour en faire des squares verts dotés de balançoires, de toboggans et d’échoppes de bouquinistes laïcs.

Revenons à nos trous. La DDE, ou tout autre nom qu’on lui donne aujourd’hui, a profité de l’immobilisation d’une artère de la ville (en réalité une veinule, mais le syndicat d’initiative apprécie que je fasse passer P. pour une mégapole), pour modifier la circulation des véhicules. Il doit passer, hors saison, 47 bagnoles par jour dans cette rue, plus trois autocars et deux camions. Une chose est certaine, désormais les autobus feront un détour. Et ce n’est pas volontaire, vu que cette rue dessert le collège. Je ne parviens pas à comprendre comment des gens peuvent être aussi crétins. Ils ont installé un goulot d’étranglement si étroit que les cars scolaires ne peuvent pas manœuvrer sans, dans le meilleur des cas, écraser les bégonias de madame Le Gall, résidente au numéro 12 depuis la libération ou découper les moustaches de Frisbi, le chat de monsieur Lagadec, qui passe l’intégralité de ses journées sur le rebord de la fenêtre à dormir ou à se lécher le trou de balle (Frisbi, pas monsieur Lagadec).

La municipalité de P. est propriétaire d’une dune qui jouxte le chemin qui mène chez moi. Or, ce chemin est si étroit que le camion de « Vide-Vite » ne peut pas se faufiler pour venir vidanger la fosse sceptique. Il suffirait de ratiboiser vingt centimètres de ce tas de sable pour permettre de palier plus efficacement à l’absence d’égout(s). Mais non. Les piafs nichent dans la dune. Démerdez-vous. C’est le cas de le dire.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

16 commentaires sur “Bilan municipal

  1. Cela fait plaisir d’apprendre (ironie) que je ne suis pas le seul à pâtir de la c*******ie de l’administration française relayée par des petit(e)s maires (ses) (toutes tendances confondues, des c**(e)s : y en a partout !) qui se c**ent (« caguent » en provençal) dessus devant le préfet. J’ai reçu (cadeau de Noël !) il y a quelques jours de cela une mise en demeure en recommandé avec accusé de réception (hou ! là, là ! ça fait peur !) car je n’ai pas suffisamment respecté la loi sur le débroussaillement. Plus d’une centaine d’arbres abattus depuis 1 an et cela ne semble pas suffire… Fatigué de lutter… envie de tout envoyer promener… ou peut-être de sortir les gants de boxe (et y a de beaux restes, tu peux me croire !), ou de les pendre à un arbre… mince, ben non : y en a plus !

    Aimé par 2 personnes

      1. Mais si, bien sûr ! C’est en tout cas ce qu’ils racontent à longueur de journée aux électeurs. Mais, force est de constater que dans les faits : ils n’en ont rien à faire ! L’écologie n’est pour eux qu’une vaste fumisterie. Du bla-bla, comme le dit la petite suédoise avec ses couettes ! Et « On » tombe dans le panneau à chaque fois ! Zone naturelle, classement « Natura 2000 », espèces protégées à foison (ici, par chez moi, en tout cas), mais de ça ils s’en contre-fichent ! Ou en tout cas, c’est juste quand cela les arrange pour bien faire caguer leur monde. Exemple : je veux changer la couleur de mes volets ? Demande en trois exemplaires avec dossier comportant des photos, des plans, et le pourquoi donc cette couleur après tout ?! Par contre : tu veux couper 150 arbres autour de chez toi ? Va-y, mon vieux, carte blanche, si c’est pour le débroussaillement ! Cherchez l’erreur, non ?!

        Aimé par 2 personnes

      2. Pour tes volets, un petit conseil comme ça (chez moi c’est les connard du littoral qui casent les noix de tout le monde pour la grandeur des velux), tu les peins dans la couleur de ton choix et tu attends, ils ne viendront sans doute pas t’emmerder, sinon de recours en recours, tu peux faire durer vingt ans.

        Aimé par 1 personne

      3. Oh tu sais, dans mon coin paumé, ils veulent détruire une forêt pour mettre des éoliennes… Alors que c’est effectivement ENS, Natura 2000 et qu’il y a au moins deux espèces protégées. Je ne sais pas trop où ça en est mais bon

        Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s