Les mécanos de Vénus – Joe R. Lansdale

Les mécanos de Vénus – Joe R. Lansdale – Folio Policier (Denoël)

Joe R. Lansdale est une valeur sûre. Un peu comme l’or à la bourse. Il ne déçoit jamais car il évolue dans des sphères qu’il maîtrise. Lire un roman de Lansdale, c’est un peu comme manger un américain-poulet de boulangerie, c’est bon, ça remplit le ventre, il y a toujours un ingrédient inattendu, mais le cuistot ne s’embarrasse pas de fioritures. Lansdale et Crais font une belle paire.

J’apprécie de plus en plus ces auteurs qui ne tombent pas dans la surenchère, qui ne cherchent pas à battre le record du monde de l’assassin le plus horrible, du nombre de cadavres atrocement mutilés le plus élevé. Leurs intrigues, si elles ne sont pas le quotidien de vous et moi, enfin de moi en tout cas, s’inscrivent dans une normalité presque ordinaire. J’aime aussi que les héros soient des personnes lambda qui mènent une vie banale jusqu’à ce qu’une goutte d’eau, souvent une mauvaise décision, vienne perturber leur train-train. Enfin, j’apprécie que les méchants soient vraiment méchants, et très cons également, que Ray Liotta ou Lawrence Fishburn incarneraient avec délice.

J’aime aussi ces auteurs qui, sans verser dans la nostalgie larmoyante, savent rendre hommage à leurs illustres prédécesseurs des années 40/50, et qui, sherry on the cake, n’éprouvent pas le besoin d’assommer le lecteur avec 800 pages indigestes et inutiles.

Bref, vous l’avez compris, je vous recommande chaleureusement de découvrir Joe R. Lansdale.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

3 commentaires sur “Les mécanos de Vénus – Joe R. Lansdale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s