Grosses miettes

Dans notre nouvelle série, « un jour un mot », aujourd’hui, « brujun » au singulier (prononcez brujune), « brujunen » au pluriel (prononcez brujunaine).

Après « dibicouzer », un nouveau mot breton qui ne trouve pas d’équivalent dans la langue française.

Faire du brujun ou des brujunen est étroitement lié à une tradition culinaire bien de chez nous, le kig-ha-farz. Ce plat, endémique du nord Finistère, est constitué de différentes viandes bouillies, essentiellement du porc et du bœuf, de légumes de type pot-au-feu, et de farz.

Le farz est une sorte de couscous de blé noir (je vulgarise pour ne pas perdre mon lectorat attentif) que l’on dispose dans un sac de toile et qui cuit directement dans le jus de cuisson des autres ingrédients. Lorsqu’il est à point, le cuisinier l’extrait de son réceptacle. Il se présente alors sous la forme d’un pain brun que l’officiant coutelier débite en tranches avant de le servir tiède aux commensaux. A partir de là, nous avons deux écoles.

Soit vous dégustez votre tranche de farz en la découpant morceau par morceau au gré du fonctionnement de vos mandibules, en le (morceau) trempant, au préalable, bien entendu, dans le lipig.

Soit vous optez pour la transformation de la tranche en brujun (ou en brujunen), les linguistes ne s’accordent pas), en grosses miettes ou en grains grossiers, comme vous voulez, mais brujun (ou brujunen) est plus juste, que vous ne manquez pas d’arroser généreusement de lipig.

Si le terme « brujun » ou « brujunen » ne se limite pas au kig-ha-farz, il est, tout de même, relativement rare de l’entendre dans un autre contexte. Certains bretonnants balbutiants confondent « brujun » ou « brujunen » avec « miettes de pain ». On en a cloué sur des portes de granges pour moins que cela.

Voilà, encore une information qui vous aidera à briller en société. Ne me remerciez pas.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Publicité

18 commentaires sur “Grosses miettes

  1. Des fois je me demande ( et oui moi aussi) si c’est bien chrétien de nous faire bisquer comme ça et de ne jamais pouvoir goûter…ah mon avis ce blog mériterait une annexe sous forme de boutique en ligne. On pourrait alors en finir avec toute cette frustration et sans mettre un seul orteil en Bretagne en plus, ce qui serait le petit plus en bonus.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s