Le pays de l’eau humide

(la rédaction de Jourdhumeur remercie « marcel1712 » pour lui avoir soufflé l’idée de ce billet ; ses obsèques auront lieu dans la plus stricte ; en vous remerciant)

Hier ou aujourd’hui, demandez à Marcel avant que le bourreau fasse son œuvre, des gens sûrement très importants ont décidé que ce serait la journée internationale dédiée aux « zones humides ». Je vous entends de chez moi, bien que j’aie poussé le son de la télé au maximum pour suivre, alors que j’écris, les dialogues inintéressants d’un film français que Télérama a bien aimé. Vous dites : « Les zones humides ! Ah ben oui, voilà un bon sujet pour le Breton ! Mais dis donc bobonne, il n’aurait pas déjà parlé de ça l’an dernier le Jourd’hu ?).

Alors, deux choses. Non, trois.

En effet, l’an dernier, j’ai déjà publié un excellent papier, loué dans la « Gazette de Chicoutimi », intitulé « Le pays du matin humide », mais si la qualité de mon lectorat était déjà reconnue, la quantité laissait à désirer. Puis, comme je ne me relis jamais, à l’image de nombreux confrères, je ne sais plus ce que je racontai jadis.

De plus, vos a priori sur la météo en Bretagne me chagrinent. Je vous signale que la terre de mes ancêtres a connu récemment une sécheresse catastrophique. En 1976. C’était hier. Si, par rapport à la préhistoire. D’autre part, notre presqu’île, bénie des druides, bénéficie d’un climat idéal pour la culture des artichauts et des choux-fleurs, ainsi que pour la neurasthénie. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

Enfin, selon des scientifiques très pointus, payés une fortune, si la planète galope vers son réchauffement, lorsque vous, sudistes, peinerez à trouver 10 centilitres d’eau pour humecter votre anisette, nous, ouestistes, jouerons au Uno avec les pingouins. Si le sud est le futur Sahara, la Bretagne est la future banquise. Vérifiez, vous verrez.

Alors oui, chez moi, il pleut. Moins qu’au Pays Basque, mais il pleut. Il pleut suffisamment pour que nous puissions gâcher. C’est un vrai luxe de gâcher l’eau. J’ai même entendu dire, sous réserve de vérifications, que certains Bretons utilisent l’eau pour se laver. Quand je pense que certaines mauvaises langues du pays tyrannique honni osent encore affirmer que le Breton est sale, j’en reste sans voix. Bon, personnellement, je me récure une fois l’an au sable tamisé. C’est très efficace, quoique un peu astringent, et ça laisse une bonne odeur de varech.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

31 commentaires sur “Le pays de l’eau humide

  1. Avant d’envisager une migration bretonne pour fuir les canicules, telle une parigote télétravailleuse bobo que je ne suis point, j’aurais une petite question de la plus haute importance : est-il vrai que l’eau de pluie bretonne est humide ??🤣🤣🤪Belle journée !

    J’aime

  2. Pour rassurer tous les lecteurs attentifs, j’ai été gracié en toute dernière minute par un jury inspiré composé de Benoît Hamon, Richard Ferrand, Christian Troadec, Jean Yves Le Drian, Alain Cadec, François Goulard et Isabelle Le Callenec. J’ai dû exprimer des regrets sincères et m’engager a boire ce matin uniquement de l’eau mise en bouteille à Paimpont.

    Aimé par 1 personne

  3. changement climatique…je reviens de la Martinique et je peux vous dire qu’il y pleut beaucoup ! nous avons même plusieurs fois cité ce fameux proverbe breton : en Bretagne (et en Martinique) il fait beau plusieurs fois par jour. Et à Paris en ce moment, il fait gris plusieurs fois par minute

    Aimé par 1 personne

      1. Pas du tout. Chez nous les confetti sont directement répandus en l’état depuis leurs nuages et atterrissent les uns sur les autres dans le même état d’esprit. A aucun moment ils ne sont liquéfiés. Sauf si tu les fais chauffer pour les boires. D’ailleurs le jus de confetti peut servir parfois à agrémenter les cocktails des alpinistes dans les camps de base.

        Aimé par 1 personne

  4. Je ne connais que peu la Bretagne et je le regrette. En ce qui concerne le mauvais temps dans cette belle région, j’en reste à mes sources traditionnelles genre Coluche: On dit qu’en Bretagne (Oups, était-ce la Normandie?) il fait toujours mauvais temps. C’est très exagéré… J’y suis allé en vacances en juillet et en août, eh bien il n’a pas neigé une seule fois!
    N.B. La possible confusion, pour nous les montagnards alpestres, entre Bretagne et Normande, provient que dans ces deux régions sont bordées par la mer et que c’est tout plat. Alors…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s