Le con voit de la liberté (là où il n’y en a pas)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

 » Je monte à Paris et, cette fois, je ne reviendrai pas avant qu’ils aient tous démissionné », Marie-Françoise, 47 ans, sans emploi, deux enfants dont un, un mari au moins, Tours.

Marie-Françoise cherche donc à se loger sur Paris pour les cinq années à venir. Comme elle dispose d’un budget modeste, elle accepte tout ce qui possède un toit (niche, abri de jardin, poulailler Ikéa, terrier…).

Marie-Françoise a rejoint le convoi de la liberté. Bien. Je n’ai rien contre. Rien pour non plus. Au moins, cette histoire m’a fait penser à un très bon film, d’après ma mémoire défaillante, « Le convoi » de Sam Peckinpah, avec un casting impeccable (Kris Kristofferson, Ali MacGraw, Ernest Borgnine, Burt Young…).

Ils veulent bloquer Paris. Bien. Il faudrait, peut-être, leur dire que Paris est bloquée depuis un bon moment déjà. Il paraît qu’ils vont demander conseil à Annie Dalgo.

C’est vrai que le litre de carburant à, bientôt, deux euros, c’est un chouia exagéré (d’ailleurs c’est un peu couillon, du coup, d’aller en bagnole à Paris), je suis d’accord. Comme pourrait le dire Ernest, en plagiant Devos, « Moi je mets toujours cinquante balles », mais cela ne ferait rire personne. Je roule peu. Ma superbe voiture rouge affiche 42000 kilomètres au compteur en six ans et demi. Et encore, des fois je suis allé à des endroits sans aucune raison. Juste comme ça, pour sentir le vent de la liberté soulever mes cheveux permanentés sur les routes du littoral nord de la Bretagne tropicale. Les palmiers me saluaient de leur majestueuse ramure bleue. Les alligators criaient mon nom sur les berges des lacs gelés. Les vahinés s’arrachaient les cheveux et se battaient entre elles, pour bénéficier de mes faveurs charnelles. Les Dom Juan de pacotille pleuraient de jalousie en détaillant la perfection de mon corps d’Adonis. C’était le bon temps. Le litre d’essence valait cinq francs. Le paquet de cigarettes valait cinq francs. Le litre de gros rouge qui tâche valait cinq francs. Le paquet de couches « senior » valait cinq francs et il n’en manquait pas dans les maisons de retraite. Tout valait cinq francs. Même l’action Paris-Bas valait cinq francs, mais là, on s’est bien fait entuber. Heureusement, à l’époque, j’investissais davantage dans le demi, à cinq francs.

J’attends mes droits d’auteur 2021. Avec un peu de chance, je pourrai m’offrir un VAE. Au moins la sonnette.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

25 commentaires sur “Le con voit de la liberté (là où il n’y en a pas)

  1. C’est bête… j’allais faire un article là-dessus ! Je m’étais fait exactement les mêmes réflexions que toi (rien de nouveau à ce sujet) mais tu l’as sûrement écris beaucoup mieux que je ne l’aurais fait (Aujourd’hui, c’est la journée des auteurs sans scrupules, et demain, celle des balayettes à poils durs). Tu as raison : faut-y êtes c… tout de même pour se taper 1000 bornes en bagnole rien que pour se faire tabasser par une bande de

    Aimé par 2 personnes

  2. …suite (doigts engourdis par le froid… je ne chauffe plus depuis une semaine…) de CRS qui piaffent d’impatience ! Perso, la Révolution, je ne la voyais pas comme cela… la meilleure idée aurait peut-être été (justement) de ne pas utiliser sa voiture ? Et d’y aller à pieds par l’autoroute, histoire de bien faire c…. tout le monde, enfin, tout ces nantis qui reviennent du ski !

    Aimé par 2 personnes

  3. Je ne l’ai plus ! Échangée contre une Audi hybride Q8.TFSIe. de 462 ch. à 92500 euros (sans les options comme les jantes alu, facturées 22000 euros). Histoire de suivre la mode. Certes, c’est un peu cher pour seulement 45 kms d’autonomie en électrique (!) mais cela me donne bonne conscience.

    Aimé par 1 personne

      1. Bien sûr que si, j’ai pris toutes les options ! Les sièges avant chauffants, la climatisation automatique confort 3 zones, la clé confort, le pre sense front et la lecture des panneaux de signalisation, peinture intégrale unie (Fuchsia) et les LED de projections au sol. Tout ça pour un total de 42 748 euros ! Ils m’ont fait cadeau de la peluche de volant et du porte-clé Gecko (mimi tout plein !).

        Aimé par 1 personne

    1. Et un « expert » me dit dans l’oreillette que la principale raison d’achat pseudo écologique des faux culs est l’absence de malus écologique du fait de la caractéristique hybride RECHARGEABLE. Cette même Audi Q8 aurait sinon eu un malus maximum de 40000 euros !!! Voilà qui est dit 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Et vous aviez oublié : maintenant on n’achète plus sa voiture, on la loue moyennant un premier loyer de 4500 euros à la louche + chaque mois une mensualité de disons 350 euros… Pour un véhicule qui ne nous appartiendra jamais… Il est vrai que désormais dans les publicités, personne ne parle du prix réel de la voiture. Quand c’est flou vous connaissez la suite ! 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour à toi JOLI PRENOM.
        On parle d’automobile. J’ai été un spécialiste… en son temps!
        Je fus ami avec Jean-Claude Andruet, fameux pilote français, il y a très longtemps. Sa coéquipière portait ce très joli pseudo: Biche!
        Coïncidence? C’est marrant ce blog…

        Aimé par 2 personnes

      2. Bonjour Akimismo, jean-Claude Andruet… jamais entendu parler mais l’expert à côté de moi si, il connait. L’expert fréquentait d’ailleurs la même école qu’ Alain Prost 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Je l’avais remarqué aussi. Tout cela est du marketing bien organisé. Tu comprends bien que si tu leur annonces que la bagnole vaut 50 000 euros, personne ne viendra l’acheter ! Par contre, en l’annonçant à deux ou trois cents balles par mois, ça passe mieux ! Je connais pas mal de gens qui font comme cela (location-leasing) avec pas mal de surprises en fin de contrat : la moindre petite imperfection sur la voiture et ils te retiennent de l’argent sur la caution ! Et puis ensuite c’est un engrenage : une fois le pigeon attrapé : ils ne te lâchent plus !

        Aimé par 1 personne

      1. « gamine » ça m’a bien fait rire ! Par contre je viens de lire ça à propos de Biche : « Elle était venue à La Rochelle, il y a une vingtaine d’années pour un rallye de véhicules ELECTRIQUES. »
        Troublant effectivement !… C’est dans un article intitulé « Le mythe est recréé » dans SudOuest.
        L’époque de mes parents tout ceci… Toute une époque !

        Aimé par 2 personnes

      2. Tu sais, gamine (moi je l’aime bien, après tout, ce qualificatif !) dans la vie : « Tout se tient par un bout ou un autre ! ». Où l’on ne voit souvent que des coïncidences fortuites, je reste persuadé de l’existence de ramifications subtiles et entremêlées entre tous les êtres qui peuplent (ou ont peuplés) cette Terre…
        Et c’est vrai aussi que ce pseudo, « Biche », nous fait tous rêver… !

        Aimé par 2 personnes

  4. @ Salgreen : absolument pour les ramifications subtiles ; j’en suis de plus en plus persuadée. Je lis actuellement un livre qui va dans ce sens : Mes rendez-vous avec Walter Hôffer de Patricia Darré.

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s