Si vis pacem para bellum (2)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Monsieur Poutine revendique le droit d’annexer l’Ukraine. Monsieur Erdogan lorgne vers l’Arménie, voire les Balkans, tout en écrasant les Kurdes qui voudraient bien posséder leur pays bien à eux. Ces deux messieurs ne craignent, semble-t-il pas, de déclencher un conflit qui aurait pour nom, la troisième guerre mondiale.

J’ai assez peu suivi les réclamations de Vladimir. Ce que je sais, c’est que la Crimée et le Donbass sont des régions dont le sol regorge de pétrole. Si vous avez quelques notions d’histoire, vous savez, sans doute, qu’en 1942, Hitler, entrevoyant une pénurie d’essence, catastrophique pour ses troupes, réclama, auprès de ses généraux, une marche forcée vers les plaines d’Ukraine, dans le but de faire main basse sur les réserves pétrolifères. Fort heureusement, la Wehrmacht échoua.

Vladounet est un gros gourmand. A l’image de son copain Recep Tayyip qui rêve, dans ses draps de soie, de reformer l’Empire Ottoman, il fantasme sur l’URSS d’antan. Comme plusieurs ex républiques soviétiques orientales lui lèchent les godasses, par le biais d’un dirigeant à moitié cinglé, comme la Biélorussie, la Pologne et la Hongrie n’ont pas l’air totalement contre, pourquoi se gênerait-il ?

Avez-vous entendu que Michel de Notre-Dame, alias Nostradamus, alias Portnawak repointait le bout de son nez ? Il nous avait manqué pépère !

Quoique.

Ses prédictions farfelues, adaptées par qui veut à sa sauce, ne sont pas folichonnes. En gros, Mimich nous annonce une guerre mondiale avant 2025. Il précise, parce qu’il aime le détail qui tue, que les pays d’Orient envahiront l’Occident pour piller ses richesses et imposer leurs idées un chouia extrêmes. Je vous le dis, c’est le moment de prendre des cours de russe ou de chinois si vous comptez collaborer, ou de fourbir la pétoire de grand-père si vous décidez de prendre le maquis. Perso, j’hésite. Ceci dit, mes grands-pères ne chassaient pas.

Sincèrement, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

6 commentaires sur “Si vis pacem para bellum (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s