La Muse Rouge – Véronique de Haas

La Muse Rouge – Véronique de Haas – Fayard

Chaque année, ou presque, je lis le « Prix du quai des orfèvres », car j’oublie, d’une année sur l’autre, que ce prix est décerné à un ancien policier qui écrit une bonne histoire, avec ses pieds. Pour une fois, je suis assez content des défaillances de ma mémoire, car 2022 est un bon cru.

Madame de Haas situe son intrigue dans le Paris d’après-guerre. La Grande. La der-des-der. L’époque est, particulièrement, troublée. Les anarchistes et les syndicalistes s’activent dans le but d’établir un « monde meilleur ». Les crimes de sang sont légion, souvent perpétrés par des soldats rendus fous par les bombardements, et estimant qu’ils sont déjà des meurtriers, depuis les tranchées. La misère est omniprésente face aux opportunistes qui construisent des fortunes sur les balbutiements des banques coloniales.

L’autrice maîtrise bien son sujet. Elle enrichit les connaissances de son lectorat, sans jouer les érudites méprisantes.

J’aurais juste apprécié une dernière partie un peu plus condensée et un vocabulaire moins ampoulé.

Un très bon roman, dense, intelligent.

Non, mais culturellement.

Gifnem29

2 commentaires sur “La Muse Rouge – Véronique de Haas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s