Quatrevingt-treize – Victor Hugo

Quatrevingt-treize – Victor Hugo – Folio (Gallimard)

Voici un roman qui a accompagné mes marches (ah l’époque où je pouvais mettre un pied devant l’autre !…) pendant une bonne vingtaine d’heures. N’ayant pas lu (ni écouté) les 92 précédents, je redoutais d’avoir du mal à saisir l’intrigue, d’autant que, la révolution française, et notamment la Terreur, ne me furent jamais enseigné à l’école. J’appartiens à cette génération qui ne sait pas ce qui s’est passé entre 1789 et 1914, qui n’a jamais entendu parler de Napoléon ou de la 3è république, ni de la restauration et de Charles X. Pourtant, il faut s’accrocher pour comprendre quelque chose à ces périodes particulièrement troublées.

Monsieur Hugo est un romancier assez efficace pour dispenser des cours de rattrapage. Il connait bien son sujet, s’attache à des figures secondaires, historiquement parlant, mais au destin hors normes, approfondis et éclaircis son propos. De plus, il écrit plutôt bien et on devrait faire quelque chose de lui si les petits cochons ne le mangent pas avant.

Un petit bémol. Ce roman manque du fameux souffle romanesque et penche (un peu) trop vers la somme historique. Un détail.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

7 commentaires sur “Quatrevingt-treize – Victor Hugo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s