Au tableau !

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, j’insiste.

Je vous ai promis, l’autre jour, de remuer ciel et terre pour retrouver ces fabuleuses chansons que j’écrivis, dans ma jeunesse envolée, pour le grand groupe de blues/rock « Interdits bancaires ». Et en effet, j’ai remué. En vain. Tout ce que j’ai gagné, c’est de réveiller mon mal de dos, à peine assoupi. Enfin, pas seulement.

J’ai exhumé un devoir, exécuté de A à Z, par mes petits neurones, lors de mon ancienne vie.

Par conséquent, je vous invite à prendre une copie double, marge à droite, vous avez cinquante minutes.

Evaluation questions/réécriture Cinquième Séquence n°2

 » Roquebrune

En cette fin de journée du 07 août 2014, la plage de Roquebrune est redevenue paisible. Les vacanciers ont quitté les lieux, laissant le sable blond se reposer quelques heures.

Cet endroit représente, aux yeux de Célestin, toute son enfance. Il se plait à revoir les rochers granuleux qu’il a si souvent escaladés lorsqu’il était le pirate de Roquebrune des jeux de ses jeunes années. Le sable fin glisse entre ses doigts comme un sablier immense qui lui rappelle que le temps passe, décidément, trop vite. Les vagues, semblables à celles de sa jeunesse, paraissent se souvenir de ses premières brasses accompagnées de cris de joie, ou de crainte à l’idée de se faire pincer par quelque crabe vert, ou piquer par une méduse invisible. Une pelle et un râteau en plastique, abandonnés près d’un château de sable partiellement détruit par la marée montante, apportent à Célestin une bouffée de nostalgie mélancolique. La jeunesse est un éternel regret.

Aujourd’hui, Célestin a 49 ans. Il écrit des romans de science-fiction pour adolescents qu’il a beaucoup de mal à vendre. C’est un homme fatigué. Ses rares cheveux ont blanchi avant l’heure. Ses yeux bleu-pâle lui donnent un air de rêveur las qui aurait usé son regard sur les lignes de ses romans. Ses joues creuses, mal rasées, sont comme des sillons profonds dans une terre aride. Il porte un long manteau élimé et des chaussures noires qui ont connu des jours meilleurs. Sa démarche est lente, ses gestes hésitants. Il remue les lèvres, pourtant il est seul.

Il s’adresse aux vestiges de son passé. »

Vous traiterez les exercices suivants (vous répondrez en construisant des phrases verbales et en citant le texte si nécessaire)

1- Définissez le narrateur de ce texte.

2- Définissez le cadre spatio-temporel de ce récit.

3- Le deuxième paragraphe est une description ; prouvez-le en retrouvant les cinq caractéristiques de la description.

4- Le troisième paragraphe est un portrait ; délimitez-en les trois étapes et expliquez vos choix.

5- Expliquez la dernière phrase du texte.

6- « de Célestin » ligne n°3, « immense » ligne n°5, « éternel » ligne n°11, « de ses romans » lignes n°14/15 ; analysez ces quatre expansions du groupe nominal.

7- « les lieux » ligne n°2, « lui » ligne n°5 ; analysez ces deux compléments d’objets.

Réécriture : Réécrivez le passage compris entre « Cet endroit…de ses jeunes années » en faisant de Célestin le narrateur/personnage/interne du récit.

Pas sûr sûr que je sois capable d’obtenir 20/20. Et vous ?

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

5 commentaires sur “Au tableau !

  1. « cinquième séquence 2 » … Le point de vue narratif en deuxième séquence de cinquième… Le prof avait mis les bouchées triples! Et même en troisième… Aurais-je eu un tiers d’élèves obtenant la moyenne à ce devoir? J’en doute… (Même si, heureusement, il y a toujours des étoiles au firmament d’une salle de classe).

    Aimé par 1 personne

    1. Hou la malheureuse ! Pas le point de vue (je n’ai jamais rien compris), juste narrateur interne ou externe (en plus je donnais la réponse dans la réécriture). Quant aux questions de grammaire, c’était quasi du copié/collé du cours, sinon j’aurais eu des défenestrations et des dépressions nerveuses.

      Aimé par 1 personne

      1. Même en donnant la réponse dans la question… j’en avais beaucoup qui ne savaient pas répondre! Si vous avez l’occasion de le faire, regardez le drama coréen Black dog ! Il s’agit des mésaventures d’une vacataire (une héroïne surdouée pourtant!) et vous verrez qu’en Corée… on ne rigole pas avec les questions des devoirs!!! Si les profs ont beaucoup plus de confort au quotidien… ils doivent aller au bahut même pendant les vacances et les querelles de matières sont épiques! J’ai dévoré les 16 épisodes (c’est une autre forme de lecture!).

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s