Alceste (à pied)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Aujourd’hui, j’ai repris la marche. Mon dos s’étant, à peu près, remis en place, il était temps que je me bouge le popotin pour faire baisser cette saloperie de glycémie.

Mais, je ne m’attendais pas à cela.

Il faut avouer que j’ai commis une erreur. J’ai choisi, pour cette remise en route, l’itinéraire vers l’ouest, celui qui me mène sur l’une des plus grandes plages de la région.

Que s’est-il passé en quinze jours ? Qui sont tous ces gens qui se baladent un après-midi en semaine sur MON chemin ?

C’est dingue ça. On dirait que, dans ce pays, les oisifs et les parasites, n’ont rien d’autre à foutre que d’aller user leurs semelles sur les GR. Mais allez bosser bordel ! Qui c’est qui va me financer mes aides sociales de 500 euros mensuels, sinon ? C’est vrai quoi ! En plus, c’était plein de… Comment ça s’appelle ?… Si, vous savez, les trucs qui ressemblent à des êtres humains mais en plus petits et en, nettement, plus bruyants… Des enfants, voilà. Ils ne devraient pas être à l’école les gnomes ? Comment ça des vacances ? Ils en ont encore des vacances les chiards ? Pff, de mon temps, au printemps, on travaillait son bachot, on n’allait pas emmerder les honnêtes chômeurs et les retraités chenus sur les chemins de randonnée ! Il y avait aussi des machins… Si vous savez, des trucs qui ressemblent à des humains mais plus poilus… Demis Roussos ? Non… Avec quatre pattes là… Des chiens, c’est ça, des chiens. Sans laisse. Il est gentil, il ne mord pas. Lui non, mais moi oui. Sans détester les cabots, suis-je obligé de subir leur truffe humide sur mon entrejambe ?

Ce n’était plus un chemin de randonnée, c’était le périph’ un vendredi à 18 heures. Et que ça te bouchonne l’étroit goulet avec tes grosses fesses. Et que ça discute. Et que ça me regarde de travers. Oui, parce que maintenant, je trouve que les gens me regardent bizarrement. Que les femmes admirent ma foulée qui met en valeur mes mollets galbés, soit. Mais que d’autres semblent critiquer mon sweat rouge ou ma coupe de cheveux, alors là non !

Dès que je gagne au loto, je privatise tout le GR 34.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

4 commentaires sur “Alceste (à pied)

  1. Je suis bien de ton avis, moi aussi ils encombrent mon paysage les vacanciers, surtout quand ils sont en vacances en même temps que moi et que j’en trouve des traces sur mes photos, c’est un comble là ! Même en m’éclipsant en douce pendant la mousson, il s’en trouve toujours un qui a eu la même idée que moi et comme par hasard je le croise dans un lieu que je croyais m’être réservé. Inutile de te dire à quel point je le toise du haut de mes 158 centimètres ! Pas sûr qu’on l’y reprenne ! Nanmé ! 🤨

    Aimé par 1 personne

  2. C’est le syndrome du périph ’ sablonneux, parfois couplé à celui de Jean de la Tourette 😂

    (P****n de m***e que font tous ces c*** ici ).

    Le périph’ : Mais qui est cet hurluberlu qui se promène ici comme s’il était chez lui ? Non mais….

    Évidemment je plaisante et vous souhaite de belles balades !

    Aimé par 1 personne

  3. critiquer un sweat rouge, alors que c’est ma couleur préféré ??? eh oui, le télétravail fait que vous allez devoir faire avec des banlieusards bretons. La vie n’est pas facile. allez, bonne semaine, moi, je file au Crotoy !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s