Vendredi 13 – David Goodis

Vendredi 13 – David Goodis – Folio Policier (Gallimard)

David Goodis fait partie de ces valeurs sûres que je me réserve pour passer un bon moment de lecture. « Cauchemar » « Cassidy’s girl » et « Sans espoir de retour » sont de très bons souvenirs de romans noir foncé (il est aussi l’auteur de « La lune dans le caniveau » et de « Rue barbare »).

Force est de constater que même les grands écrivains sont parfois un peu fainéants. « Vendredi13 » (qui n’a rien à voir avec le film du même nom dans lequel un tueur fou caché derrière un masque de gardien de hockey dézingue tout plein d’adolescents stupides, le sympathique Jason Voorhees) est un roman qui se déroule à huis-clos et qui peine à trouver son rythme de croisière. Toutefois, il est très représentatif du roman noir des années 50 aux US, étant donné sa noirceur et son absence totale de rédemption. Les personnages sont tous méprisables, et à la fois, par un tour de passe-passe assez magistral de l’auteur, le lecteur ne peut s’empêcher d’éprouver pour eux, sinon de la sympathie, du moins une forme de miséricorde, sans aucun sous-entendu dogmatique.

Des auteurs comme Goodis, il n’en existera plus jamais. Son écriture sans concession, âpre, assez théâtrale au fond, est en parfaite opposition avec celle des auteurs de polars modernes qui, la plupart du temps, cherchent à nous faire aimer des personnages infects. Au moins, Goodis est lucide. Ses « héros » ne l’emporteront pas au paradis.

Non, mais culturellement.

© Jourd’hu

5 commentaires sur “Vendredi 13 – David Goodis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s