Futur costume

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Le grand âge venant, un problème se présente à moi (à vous aussi, je signale) : la réincarnation.

C’est vrai qu’on y pense peu. Et c’est un tort. Tout se prépare. Sinon, vous risquez de vous réincarner en éphémère, et comme son nom l’indique.

J’ai une particularité assez peu répandue, comme tout bonne particularité, je me souviens de mes vies antérieures. Bon, nettement moins depuis que je ne bois plus, mais tout de même.

Un jour, j’ai rencontré Paco Rabanne (l’été en cabane). Nous avons discuté pendant des heures de nos enveloppes corporelles successives. Paco, lui, n’avait vécu que des vies extraordinaires comme pharaon, courtisane, éminence grise, couturier. Un peu louche, si vous voulez mon avis. Me concernant, je n’ai connu que des vies misérables.

37 fois : mort en bas-âge.

12 fois : prostituée syphilitique morte avant ses 25 ans.

1 fois : esclave sur le chantier des pyramides, mort sous les coups à 17 ans.

2 fois : mort de la peste.

1 fois : une fausse route.

33 fois : simple paysan mort, dans l’indifférence générale, avant ses 35 ans.

11 fois : mort sur un champ de bataille (Azincourt, Bouvines, Gettysburg, Verdun, entre autres).

3 fois : accident de la route (dont écrasé par une charrette à foin).

1 fois : mangé par les loups dans le Haut-Morvan.

Et pas un empoisonnement, pas une exécution publique, pas une mort exceptionnelle, avec un peu de panache.

Alors, maintenant, j’ai décidé de choisir. Si, à l’ancienneté, on peut choisir. Il se trouve que je suis une vieille âme. Plus de 2000 ans, ça commence à compter.

Bien que je ne sois pas un fervent défenseur des animaux, même si, la plupart du temps, je ne leur veux pas de mal, en dehors de mon assiette, j’ai décidé de quitter l’enveloppe humaine pour quelque chose de plus poilu ou de de plus plumu (comment dit-on pour les corps emplumés ?). Bientôt, je vais entamer un audit animalier pour évaluer la létalité des bestiaux. J’aimerais trouver une espèce que personne n’emmerde et, tant qu’à faire, qui n’emmerde personne. En cherchant bien, ça doit exister, non ?

— Le grand requin blanc : sauf que les requins doivent continuellement bouger sous peine de décès prématuré ; beaucoup trop fatigant.

— Le ver de terre : sauf qu’une espèce invasive toute plate venue d’Asie boulote nos vers à nous, et je refuse de me réincarner en espèce invasive, non mais.

— Le cloporte : d’un point de vue esthétique, c’est un choix discutable, je vous l’accorde (comme disait le marchand de piano) ; toutefois, je crois qu’il vivent leur vie, pépère, je n’ai jamais vu les piafs leur chercher des misères.

— Un piaf : oui, mais lequel ? Ils sont bien trop mal élevés. Mes rétroviseurs peuvent témoigner.

— Un crocodile : pas mal ça le crocodile ; il vit très vieux, n’a pas de prédateur connu à part l’homme ; mieux, l’alligator de Floride, un de ceux qui vivent sur les golfs, ils sont les rois. Même Tiger Woods interrompra sa partie si un saurien se situe à proximité de sa balle, tu m’étonnes !

Bon, ce n’est qu’un début. Il me reste un peu de temps pour peaufiner tout cela.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

26 commentaires sur “Futur costume

  1. vous m’avez fait trop rire ! c’est vrai qu’il faut y penser ! on peut se réincarner dans un livre ? pour moi ce serait dans « Rebecca », lu vers 12 ans et qui m’a ouvert les portes de l’imaginaire

    Aimé par 1 personne

  2. Je constate que les participants à ce forum sur « l’eau de là » (moi je préfère le « vin d’ici ») avouent majoritairement leur intérêt pour une autre vie sans trop d’efforts…
    Je me range du côté des travailleurs acharnés et hésite encore sur le choix de ma prochaine vie. J’avais pensé à pilote d’essai dans une fabrique de hamacs mais, au risque de paraître trivial, je choisis d’être réincarné en casserole: donc avec le cul au chaud et le manche dans les mains de la cuisinière! Bon, je retourne faire la siesta!

    Aimé par 4 personnes

  3. C’est vrai que tous ceux qui sont du genre à clamer qu’ils ont eu des vies antérieures, disent qu’ils étaient des nobles ou des gens connus en leur temps. Par contre je suis stupéfiée par cette anglaise qui a « rassemblé » les enfants d’une autre vie. Par ce petit garçon qui parlait de sa famille d’avant. Par cet autre qui dit avoir été tué dans le crash de son avion pendant la 2e guerre mondiale. Par certains témoignages d’enfants hindous…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s