Les oubliés de Mayerling – Ann Dukthas

Les oubliés de Mayerling – Ann Dukthas – 10/18

Ann Dukthas, alias Paul Doherty, alias C. L. Grace, alias Paul Harding a écrit, à lui seul, la moitié des titres de la série « Grands détectives » de la collection 10/18. Pour tout lire, il faut disposer d’un sacré paquet de RTT.

Sous le nom de Ann Dukthas, il a créé un détective qui voyage dans le temps et résout des énigmes « oubliées ». J’aime beaucoup l’idée.

Pour moi, « Mayerling », c’est un film nunuche de Terence Young avec Romy Schneider et Omar Sharif (je n’ai pas vérifié, je me fie à mon immense culture générale) (J’ai vérifié, ce n’est pas Romy Schneider mais Catherine Deneuve, je ne me fierai plus à ma petite culture générale) qui passait à la télévision, le dimanche après-midi, ou en période de Noël, lorsque j’étais adolescent. Je détestais, comme tous les garçons boutonneux de mon âge, ces films romantiques qui faisaient se pâmer ma mère et mes sœurs.

Le bouquin de Dukthas ne s’appesantit pas sur les bals et les bisous. Il explore les morts mystérieuses de l’archiduc et de sa maîtresse. C’est très intéressant, notamment pour comprendre la géopolitique de l’Europe actuelle, et la noirceur de l’âme humaine.

« Grands détectives » déçoit rarement ses lecteurs. Et tant mieux, parce qu’il m’en reste deux cent cinquante à lire Au bas mot.

Non, mais culturellement.

© Jourd’hu

Publicité

7 commentaires sur “Les oubliés de Mayerling – Ann Dukthas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s