1000

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Hier, du fond de ma souffrance, j’ai publié mon millième article. Bon, pour être parfaitement honnête, comme j’ai dû en rééditer une vingtaine, je ne suis pas vraiment à 1000. Mais WordPress n’ayant pas tenu compte de mes soirées de faible inspiration, me voilà, officiellement, dans un club des 1000. Et vu ma fainéantise légendaire, je ne pensais pas qu’un tel club m’accepterait comme membre.

1000 articles !

En vérité, c’est à la portée du premier venu. Ecrire des âneries, chaque soir, en regardant d’un œil distrait les programmes sans intérêt de la boite à cons, n’est pas un exploit hors du commun. En revanche, produire un travail de qualité, dont les quelques lignes de la nuit ne sont que le résultat d’un long processus de réflexion entamé dès l’aube, développé tout au long de la journée, et couché sur l’écran la nuit venue, relève d’un talent rarement égalé depuis que le numérique est numérique.

Bien entendu, il m’a fallu résister, aux sirènes des grands groupes de presse qui me promettaient monts et merveilles, afin de garder le contact avec mes abonnés WordPress. Rien n’est plus important que de vous imaginer, fébriles, chaque matin, trempant votre tartine dans votre bol de Ricoré, remontant les manches de votre robe de chambre en pilou, et essuyant votre doigt poisseux de confiture pour actionner la souris intégrée à votre clavier high-tech, dans le but de découvrir ce que le cerveau tourmenté de cet abruti de Gifnem29/Jourd’hu a pondu.

Dois-je vous l’avouer ?

Pour parvenir à un tel niveau de qualité, je dois m’entourer d’une équipe nombreuses. Je suis la reine d’une ruche qui bruisse des élytres de ses petites travailleuses inlassables, malgré le salaire quasiment inexistant que la comptabilité peut leur verser en fonction de vos dons, déjà si généreux, mais insuffisants pour leur permettre de gâter leur petite famille.

La résistante incertaine de mon squelette, tout comme celle de mes petites cellules grises, glisse un doute dans l’avenir de mes chroniques. Sauf, bien entendu, si plébiscite il y a…

Allez, bon bloguiversaire moi-même.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

28 commentaires sur “1000

  1. Ah mais les 1000 premiers n’étaient que le tour de chauffe 😊 C’est maintenant que ça devient sérieux !

    Les 1000 premiers jours de vie (chez les humains s’entend) vous mènent aux portes de la Maternelle. C’est dire qu’il y a encore de la route matelot 😊 …si vous me permettez cette familiarité ! À bientôt ! Dom

    Aimé par 3 personnes

      1. Bah ! Les maîtresses sont souvent jeunes et jolies, on fait des bricolages sympa et parfois le numérique est déjà au programme. Redécouvrir les joies de la récré, une Pom’Potes dans une main, un ballon dans l’autre et en plus on a le droit de crier très fort 🙂
        Bon, je vous chicane, restez comme vous êtes, c’est comme cela qu’on vous aime 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s