Le coma des mortels – Maxime Chattam

Le Coma des mortels – Maxime Chattam – Albin Michel

Pour qui a déjà lu un roman de Maxime Chattam, le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci est déroutant. Point de messes noires, nuls satanistes, aucune tradition sacrificielle, bref, on est loin des habitudes de l’auteur. A tel point que, lors des cinquante premières pages, j’ai vérifié, plusieurs fois, si je ne lisais pas un bouquin de DVC, voire un roman d’Alexandre Jardin (bonne période).

C’est une histoire, à la fois, classique et originale, d’un homme déboussolé. J’ai ri plusieurs fois (ce qui est loin d’être anecdotique, dans mon cas) et j’ai, vraiment, apprécié ma lecture. Sauf le dernier quart du livre. Chattam y quitte la légèreté et l’humour pour plonger son lecteur dans la perplexité. Assez habilement, il parvient à vous remuer les méninges afin que vous vous demandiez si l’auteur ne vous a pas mené en bateau depuis le début. Je n’ai pas été très convaincu par cette fin « ouverte » qui rappelle (un peu trop) le style habituel de Chattam.

Malgré tout, j’aurais tendance à conseiller ce court roman qui a le mérite de se lire en un rien de temps et qui pourrait être comparé à un bon repas, dans le dessert duquel, le cuisinier aurait laissé tomber le sucre.

Non, mais culturellement.

 © Jourd’hu

Publicité

4 commentaires sur “Le coma des mortels – Maxime Chattam

      1. Je vous en prie, c’est un modeste retour de votre talent. Et je compte bien en faire publicité dans les librairies de mon quartier. J’ai eu un plaisir immense à vous lire.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s