La fille dans le rétroviseur – Linwood Barclay

La fille dans le rétroviseur – Linwood Barclay – Belfond Noir

« A tap on the window » est le titre original, « Un coup sur la fenêtre ». Aucun des deux titres n’est bon. C’est assez étrange d’ailleurs, je trouve. Si on me demandait mon avis, ce qui ne risque pas, et, de toute façon, c’est un peu trop tard, j’aurai choisi « Chutes » ou « Encore un bon polar, mais pas top ».

Barclay déstabilise son lecteur, en alternant le très bon, « Faux amis » (enfin, je crois me souvenir que j’avais aimé celui-là, mais pas sûr sûr), qui s’inscrit dans une sorte d’œuvre globale racontant la vie d’un bourgade étasunienne truffée de dingos (pas l’animal), et le moyen comme « La fille dans le rétroviseur ».

Franchement, je me suis senti un peu floué. J’espérais retrouver les protagonistes de « Faux amis ». A l’avenir, il faudra que je lise la quatrième de couverture des livres qu’on me donne.

Ce roman se laisse lire (manquerait plus qu’il renâcle). Ce qui est original et assez rare, c’est la durée de la fin. Souvent les auteurs de polar expédient le dénouement de leur intrigue en deux pages, comme si cela ne les intéressait pas. Barclay choisit de développer la résolution sur un quart du roman. Pourquoi pas. Mais un peu long, du coup.

Allez hop ! Au suivant !

Non, mais culturellement.

© Jourd’hu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s