Mémère d’Angleterre

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Babeth II fête son jubilé de platine. Soixante-dix ans de règne. Je n’ai pas vérifié car cela m’ennuie de vérifier, mais chez moi, un jubilé c’est l’anniversaire des cinquante ans. Comme les noces d’or. Si elle serre les fesses encore un peu, elle pourrait battre Louis XIV et ses soixante-douze ans de règne. Pour moi, c’est le seul intérêt.

Mémère d’Angleterre est de la classe 46, comme mon géniteur. La comparaison s’arrête là. Mon père n’a pas régné du tout, même pas chez lui.

Je suis d’accord avec Churchill lorsqu’il dit que la démocratie est une très mauvaise solution, mais que, pour l’instant, on n’a pas trouvé mieux. Pas la monarchie en tout cas.

La monarchie est basée sur la naissance. Même si vous êtes le dernier des abrutis, ce qui arrive souvent, si vous êtes héritier du trône, vous l’obtiendrez. Sauf si on vous assassine. Le principe de l’assassinat a un peu disparu aujourd’hui. Avouez que ce serait cocasse que Harry dézingue tous les prétendants qui le devancent dans l’ordre de la succession. Le bain de sang ! Ce serait rigolo. Et ça ferait une super série sur Netfric.

Je n’ai jamais souhaité la mort de quiconque (à part celle d’un inspecteur de l’éducation nationale qui faisait autant preuve d’humanité qu’un inquisiteur atteint d’hémorroïdes). En revanche, j’aimerais bien que la planète Terre et ses habitants intègrent un certain nombre de postulats avant de s’autodétruire, aux alentours de 2600.

S’il est nécessaire de désigner des gens pour prendre les grandes décisions de l’humanité, il me semble impensable d’en faire reposer le poids sur les épaules d’une seule famille sur une période bien trop longue. La monarchie me débecte. Lorsque je vois Mémère d’Angleterre et sa famille régnante, j’ai la nausée. Que des êtres humains se situent au-dessus des autres grâce ou à cause de décisions institutionnelles et grâce ou à cause du droit divin (?) me semblent le genèse même des disparités, voire des haines, entre des femmes et des hommes constitués, à peu de choses près, des mêmes organes, des mêmes soucis, des mêmes souffrances. Sauf que Mémère d’Angleterre possède 11 000 tenues, trois ou quatre châteaux, plein de chevals et des valets de pied. Certes, elle fait bosser du monde, mais avec la déférence qui va bien. Il ne faut pas la regarder dans les yeux, éviter de croiser son chemin et vouvoyer ses affreux clébards. Et elle est très croyante, comme ne cessent de l’asséner les journalistes qui commentent le fait qu’une vieille dame se pointe à son balcon sans en profiter pour arroser les bégonias car elle possède un esclave pour cela. Reine et (très) croyante, Babeth coche toutes les vilaines cases. Si des extraterrestres ont observé la Perfide Albion en vue d’un atterrissage de courtoisie, je comprends qu’ils aient fait demi-tour.

Je ne hais pas la monarchie car je n’ai plus assez d’énergie pour haïr. En revanche, je déteste la hiérarchie, sous toutes ses formes. Perso, je croise Mémère d’Angleterre, je lui tire la langue.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

11 commentaires sur “Mémère d’Angleterre

  1. Ce n’est pas parce, toute mémère que je sois, j’ai toujours besoin d’écouter les contes de mon enfance que je n’approuverai pas cette diatribe, étant profondément républicaine. Il faut savoir dissocier les rêves de la réalité et sur Netflix ( qui est Netfric, trop souvent Netfroc, trop souvent aussi Netflip mais qui demeure Netfeed pour une romantique amatrice de dramas comme bibi) j’ai vu toutes les saisons de The Crown et j’attends la suite avec impatience! Quant à l’autorité… C’est un fait que le développement du sens du devoir en tout un chacun, pendant l’enfance, devrait nous en libérer… Mais non. L’être humain est inconséquent.

    Aimé par 1 personne

  2. « Gode shave the gouine ! » comme dit Paulo, mon barbier ! J’ai écrit, il y a déjà quelques temps, un petit truc sur le sujet* (la vieille mémère) que j’avais nommé « Chiasse Royale » (…) suite à ma rencontre avec elle (si, si). Surfant sur la vague du moment, je vais le remanier un petit peu et le reproposer à la lecture… si cela vous oncle…
    * Est-il juste de parler de sujet lorsqu’il le sujet est une reine ? (Vous avez deux heures et je ramasse les copies).

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s