Et vlan passe moi l’éponge !

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Ces derniers jours, j’ai eu l’occasion de proposer à votre lecture clairvoyante deux nouvelles issues de mes œuvres complètes qui paraitront, à titre posthume, dès que j’aurai éteint la lumière. Vous avez, sans doute, remarqué que ces deux histoires traitaient du même sujet. Le célibat.

Il faut dire que le célibat occupe une place importante dans ma vie. La totalité, à vrai dire. Il y a quelques années, j’avais quarante-huit ans, j’ai décidé que l’âme sœur n’existait pas pour moi. Ce n’était pas une décision facile, mais, à un moment donné, il faut prendre les bonnes décisions. J’appartiens à la catégorie des ours incapables de fonder un foyer. Dont acte.

Depuis le temps que je vis seul, il a bien fallu que j’apprenne à me débrouiller. Je ne suis pas du genre à rentrer chez ma vieille mère tous les quinze jours, pour déposer mon linge sale et récupérer tout un tas de tupperwares remplis de mes futurs menus. Par ailleurs, je n’ai jamais eu les moyens de m’offrir un(e) aide-ménagère ou un chef à domicile.

Donc, je sais me nourrir, sans abuser des conserves et des plats préparés (je suis un des meilleurs spécialistes du filet mignon sous toutes ses formes, à l’ouest du Pecos), et je m’occupe de mon linge comme un grand, avec même un certain plaisir lorsqu’il s’agit de laver et d’étendre, mais un véritable souci avec le repassage. Sauf que le repassage, il est tout à fait possible de s’en passer, j’ai testé. Comme des sèche-linge, cette invention du démon.

En revanche, il est une tâche ménagère qui me rebute. Si je parviens à passer l’aspirateur sur la moquette et les tapis, au moins une fois par mois, le chiffon sur les étagères une fois par trimestre, je rencontre un véritable souci avec les sols (hors moquette et tapis, suivez un peu). Lessiver le carrelage est au-dessus de mes forces. C’est, certainement, pour cette raison que je ne range jamais rien. Je pose tout sur le sol, ainsi il disparait à mes yeux.

Mais, vous dites vous, avec votre sagacité habituelle, quel rapport entre son célibat et ses sols tout dégoutants ? Zut, je crois que la réponse est dans la question. Je crains de fâcher mon lectorat féminin. Mais non, je n’ai pas cherché ma moitié pour qu’elle lave mon carrelage. Toutefois, si elle avait été une addict du balai à franges, ç’aurait été un petit plus non négligeable.

Bon, je doute que mes petits problèmes domestiques vous passionnent follement. Je vais donc vous quitter car il faut que je discute avec ma serpillière.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29

Publicité

15 commentaires sur “Et vlan passe moi l’éponge !

  1. On n’est jamais satisfait de ses choix… Être content se limite finalement à savoir se contenter ! Pensez que vous pouvez mettre le programme de votre choix à la télé, choisir votre emploi du temps et ne rien justifier au sujet de vos activités ! Quant aux sols… C’est le bémol sans répartition… Pas de solution miracle.

    Aimé par 1 personne

  2. J’aimerais tellement avoir quelqu’un pour partager les tâches domestiques. Je pourrais certainement cuisiner pour elle. Mais j’étais marié une fois, et elle se croyait une princesse trop élégante pour aider à la maison. On sait jamais.

    Aimé par 1 personne

  3. Ma femme de ménage, mon chauffeur, mon jardinier, ma secrétaire, la petite bonne (suédoise) qui aide la femme de ménage (Ouais, bon, je fais ce que je veux avec mon personnel), et mon cuisinier ont beaucoup apprécié ton post. Merci, pour eux !

    Aimé par 2 personnes

  4. Les britanniques ont vraisemblablement la même aversion que vous pour le balai à franges. La famille qui m’avait accueillie dans ma jeunesse possédait un ravissant petit cottage tout moquetté. Cuisine, salon, chambres, salle de bain et même l’abattant des toilettes.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s