Le meilleur de Sir Winston

Le meilleur de Sir Winston – Robert Lafon

De temps en temps, je chausse ma lampe frontale, je préviens mes proches, je pose mon testament en évidence sur le frigo, et je pars en expédition au grenier pour découvrir les trésors des générations passées. Souvent, je ramène un bon petit bouquin pour les ouatères.

Ma grand-mère maternelle n’était pas extrêmement versée en politique, mais elle idolâtrait Churchill. Comme beaucoup de personnes de sa génération, elle considérait que Sir Winston était le principal responsable de la défaite des Allemands en 45. Je crois que cet étrange personnage fut, en effet, le plus gros caillou dans la chaussure d’Hitler.

« Maintenant que le général de Gaulle parle si bien anglais, il comprend mieux mon français ».

« Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est également capable d’expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l’avait prédit ».

« La télévision ? Une lanterne destinée à des idiots ».

Churchill avait beaucoup d’esprit, et, malgré sa grande consommation de cigares et de spiritueux, il mourra à 91 ans. Pas mal.

Non, mais culturellement.

© Jourd’hu – Juin 2022

4 commentaires sur “Le meilleur de Sir Winston

  1. Pardon d’oser contredire un si grand homme… Je dois être une imbécile puisque je frotte la lanterne qu’est la télévision selon lui… Et que le génie de la distraction m’illumine dans la case Netflixéenne pour mon plus grand plaisir… Tant pis. Et puis pourquoi employez-vous le futur dans une remarque biographique alors qu’il mourut bel et bien à ce grand âge… ? Il n’y a plus de suspense. Et enfin une idée conclusive de mon cru : je suppose qu’il aurait aussi condamné Internet par le truchement duquel vos articles me distraient tant… Merci à votre Mamie d’avoir voué de l’admiration à ce… Peintre, d’après mon visionnage des Heures sombres, son biopic, à la télévision. J’avais ainsi appris qu’il était bon peintre.

    Aimé par 1 personne

      1. Pour respecter la logique du.. bon vivant… sans nul doute ! Tu as raison : ma remarque est de la logique primaire… D’un autre point de vue, dans un récit au passé, le futur devient du conditionnel… Et puisqu’on peut toujours lire les écrits de Winston… C’est qu’il n’est pas mort tout à fait, il peut donc, étant présent, avoir encore un futur.

        Aimé par 1 personne

  2. Encore une précision:
    J’avais la collection des Mémoires de Guerre de Monsieur Churchill. Je travaillais dans la maison d’édition qui les avaient publiées. Comme quelques milliers de livres, cette collection a disparu au cours de ma vie un peu dissipée: divorce, séparations, changement de concubines… bref le Bronx.
    Mon beau-père, interprète personnel de Monsieur Konrad Adenauer ne tarissait pas d’éloges sur Churchill.
    Pour moi, ce fut un monstre d’intelligence, de stratégie guerrière. Malheureusement, après la victoire, les anglais l’ont jeté au profit du travailliste Clement Attlee (pardon pour l’orthographe que je n’ai pas vérifiée)

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s