A.N.P.E.

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Cet après-midi, j’étais convoqué à Pôle Emploi. Je ne sais pas comment le dire autrement puisque je devais me présenter à une demi-journée de « remise à niveau » sous peine de voir mes indemnités suspendues (517 euros mensuels). Comme je suis un garçon bien élevé, je suis arrivé à l’heure, j’ai dit bonjour à tout le monde, puis je me suis assis dans un fauteuil assez confortable, dans lequel j’espérais bien effectuer ma sieste quotidienne.

Hélas, mes paupières n’eurent pas le temps de se fermer qu’une dame proposait à la quinzaine de participants de se présenter sous la forme : prénom, dernière activité exercée, savoir-faire.

  • Maurice, attaché commercial, établir des emplois du temps.
  • Anne-Marie, aide-soignante, gérer une équipe.
  • Hervé, avocat…

Là je me suis réveillé complètement. Un avocat à Pôle Emploi !

J’ai regardé le gars. Franchement, même si c’est méchant, je n’aurais pas voulu lui confier ma défense. Ou alors après une bonne douche, un tour chez le barbier et un autre dans un magasin de fringues.

Il y avait aussi un architecte. Au moins, j’ai appris que toutes les professions étaient concernées par la crise.

  • Gontran, serial-killer, la pâte à crêpes.

J’aurais voulu répondre quelque chose dans ce genre, mais je n’ai pas osé. Je suis un grand timide. Alors j’ai dit :

  • Patrick, fonctionnaire, écrire.

Je me la suis un peu pétée, je le reconnais. Comme le savoir-faire « écrire » ne convainquait pas la « formatrice », je lui ai dit que j’étais romancier pour couper court. Bingo !

Ensuite, pour une raison qui m’échappe totalement, ils nous ont projeté deux cv postulant pour le même emploi. Une jeune femme sans expérience mais volontaire, et un homme de 50 ans, parfait pour le poste, a priori. Nous devions choisir l’un des deux et expliquer notre choix. Deux personnes se sont exprimées en faveur du bonhomme, puis j’ai levé la main pour dire que je choisirais la jeune femme parce qu’il y avait trois fautes de français dans le cv du gars. Les dames de Pôle Emploi se sont regardées, visiblement gênées. J’étais persuadé que les fautes étaient volontaires. Ben non.

Alors, j’ai décidé de fermer ma grande bouche.

A la pause, je me suis trouvé dehors à fumer une cigarette en compagnie d’une dame demandeuse d’emploi. Elle m’a dit qu’elle avait, également, remarqué les fautes, mais n’aurait pas osé les signaler.

De retour dans la salle, j’ai eu l’impression d’entendre le même discours pour la cinquantième fois. Mon voisin aussi. Alors nous avons discuté un peu. Mon cas l’intéressait car lui-même écrivait des scénarii. Il a pris les coordonnées de « Dossiers froids » pour se le procurer, hop 75 centimes dans la poche. Le problème c’est qu’il me prend pour un professionnel et je pense qu’il va m’envoyer son scénario bien que je lui aie dit que je ne connaissais personne. Bon, j’aviserai.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – juin 2022

25 commentaires sur “A.N.P.E.

  1. En parlant de Dossiers Froids, j’ai essayé de le commander de la FNAC la semaine dernière. Hier, ils m’ont dit :

    « Le livre est en attente d’approvisionnement, il vous sera facturé au moment de son expédition. »

    Mais leur site m’avait dit que le livre était disponible à l’époque !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s