La famille Martin – David Foenkinos

La famille Martin – David Foenkinos – Folio (Gallimard)

Globalement, j’aime bien monsieur Foenkinos. Il est gentil, sympathique, modeste, propre sur lui, il parle bien et il écrit des petits romans plutôt agréables, sitôt lus, sitôt oubliés.

Seulement voilà. Tout a une fin ma pauvre dame. « La famille Martin » est un exercice littéraire qui aurait pu être intéressant s’il avait été vécu. Si Foenkinos était réellement descendu dans la rue pour écrire un roman sur la première personne qu’il croiserait. Mais ce n’est pas le cas. Ce n’est qu’un postulat d’écriture qui cache une fausse autobiographie autocentrée qui manque cruellement de modestie. Bien entendu, l’auteur ne manque pas de se dévaloriser, mais ce procédé ne trompe personne.

Je suis déçu par un roman que j’ai plutôt bien aimé. C’est paradoxal. Mais ce qui me plait chez Foenkinos, c’est sa fluidité (sauf ces notes en bas de pages qui n’apportent rien au récit et qui, je le dis tout net, m’agacent profondément). « La famille Martin » est une escroquerie mais une escroquerie agréable. Personne ne m’a obligé à lire ce bouquin et j’aurais pu le balancer au bout de quelques pages.

En réalité, il me semble que Foenkinos manquait d’inspiration. Et je crois que c’est ce manque d’inspiration qui l’a inspiré.

Non, mais culturellement.

© Jourd’hu – juillet 2022

15 commentaires sur “La famille Martin – David Foenkinos

  1. Je n’ai malheuresement pas ton esprit d’analyse fouillé, j’ai un avis global (à exprimer à autrui) sur les livres que je lis, je suis plutôt sur le ressenti intimidé (à exprimer). Mais là, j’ai ressenti la même chose que toi : le monsieur a écrit sur son vrai manque d’inspiration, si il en avait été autrement, aurait-il nommé cette famille « Martin » ???

    Aimé par 2 personnes

  2. S’il nous fallait nous souvenir de toutes nos lectures, nos bagages « lettreux » encombreraient le quai et nous empêcheraient de monter dans le train de la vie. La grosse valise rouge d’une lecture agréable n’est pas toujours le bagage qu’on aime garder dans le filet près de sa tête… Mieux vaut la toute petite pochette en peau d’âme remplie de mots inoubliables, de scènes à rêver, maintenue là près du coeur… Non? Je n’ai effectivement pas conservé de mots de cet auteur.

    Aimé par 2 personnes

  3. Mais il t’a fallu 100kg de Foenkinos pour comprendre qu’il y a mieux ? Moi je n’échange aucun Kessel ou de Monfreid même contre 10gr de Gary (parce que je l’ai tout lu ! Et « Chien blanc » reste mon tristement préféré).De Monfreid est « à vivre » (ds nos rêves bien sûr, vu que…)

    Aimé par 2 personnes

    1. Non, en vérité j’ai seulement commencé à lire deux romans de ce monsieur : Charlotte, et un autre dont j’ai déjà oublié le titre… vite abandonnés, pas emballé du tout.
      Je m’aperçois que tu as eu les mêmes coup de cœur que moi, finalement. Monfreid (dont on parle peu, alors que c’est un immense écrivain) et Kessel (Curieux ! je viens de relire « l’équipage » la semaine dernière !). Des personnages (je parle des écrivains) comme je les adore. Je rajouterais Hemingway (of course !) et London (et pas que « Martin Eden », mais tout le reste aussi).
      PS : tu vois (pour rester dans le sujet du post d’aujourd’hui, de jourd’hu) : si on se croisait dans la rue tous les 2, je suis certain qu’on se reconnaitraît… !

      Aimé par 1 personne

      1. Déjà, mais pas forcément pour commencer : « Les secrets de la mer Rouge », « Le lépreux », «  Vers les terres hostiles d’Ethiopie » et tant d’autres que tu trouveras ds sa bibliographie. Comme Kessel il raconte. Il a aussi écrit des romans. Si je m’y suis intéressée, c’est que j’ai connu ( très, très, très jeune) certaines fins de colonies ou protectorats, mais justement j’étais trop jeune pour savoir dans quel monde je vivais. Maintenant je le sais. Mais je me pose toujours la question sur l’intérêt du lecteur qui n’aurait pas connu cette époque… Salgrenn, explique moi ! 🙃

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s