Délit de faciès

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

J’ai une bonne tête. Enfin, plus exactement, la plupart du temps, j’ai une bonne tête. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est une constante dans les propos que peuvent tenir mes contemporains à mon endroit. Attention, avoir une bonne tête ne signifie pas, automatiquement, ressembler à Georges Clooney ou à Marlon Brando (jeune) (vivant), pas du tout, cela veut dire que ma bobine inspire la confiance.

Il m’arrive, plus souvent qu’à mon tour, d’être interpellé par des gens dans la rue.

En l’espace d’à peine quinze jours, trois voitures se sont arrêtées à ma hauteur alors que je déambulais tranquillement dans les rues de la ville. Deux des trois chauffeurs m’ont demandé la même chose, la direction d’un lotissement à bâtir qui, hasard, se trouve à côté de chez moi. La troisième cherchait une salle de jeux que je lui indiquai, également, avec une grande efficacité.

Je me suis rendu compte, dans deux cas sur trois, que je n’étais pas le seul dans les parages. Donc, j’ai été choisi par ces gens en perdition. J’exagère un peu, d’accord. Mais j’ai été, pour eux, comme un phare dans la tempête, une oasis dans le désert.

J’ai une bonne tête. Je n’y peux rien, c’est ainsi.

J’en parlais encore, récemment, avec mon agent de probation en lui présentant mes justificatifs psychiatriques. Il me rappela que mon contrôle judiciaire stipule que je ne dois entrer en contact physique avec personne en dehors des commerçants, si et seulement si la boutique accueille, au moins, deux clients majeurs et vaccinés. Qu’en cas de manquement aux injonctions administratives, ma période de bracelet électronique pourrait être suspendue et remplacée par une période en maison d’arrêt.

Je lui ai rétorqué que je ne faisais que rendre service à des gens dont le GPS était, sans doute, en panne. Il aboya que j’aggravais mon cas. Que notre société n’est, en aucun cas, un lieu d’entraide et de soutien. Que le simple fait de donner un renseignement, à un inconnu, dans la rue, est passible d’une sanction pénale. Que si je suis dans cette inconfortable situation, c’est parce que, en 2013, j’ai aidé une femme à porter une télévision qu’elle venait d’acheter chez C. sans prévoir qu’il faudrait la transporter jusqu’à son véhicule, et que les vendeurs, prudents, n’avaient pas proposé leurs bras. J’ai baissé la tête, conscient de cette erreur que je trainerai jusqu’à la fin de mes jours. Pourtant, je ne suis pas coutumier du fait. Comme tout le monde, d’habitude, je fais en sorte de détourner le regard lorsque je croise quelqu’un en détresse. Je ne sais pas ce qui m’ a pris. Un accès de faiblesse.

J’ai une bonne tête.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – juillet 2022

Publicité

20 commentaires sur “Délit de faciès

  1. Après un long diagnostic concernant ma maladie (l’ascèse du siège entre deux fesses du bloggeur impénitent), j’aimerais bien que le docteur Jourd’hui me rédige une ordonnance sur le mail de mon site, tout en bas à gauche (akpolisson etc), car se faire ausculter c’est bien (sauf par les médecins chez qui je ne vais jamais depuis des années, j’en ai plus peur que les évangélistes qui ont fait flamber mon ordi avant hier par un orage divin -c’est vrai pour l’orage et l’ordi-).
    Voili voilà !

    Aimé par 1 personne

      1. 😊Je résume : vous parcourez plein d’articles de mon site et j’aimerais que vous me donniez un peu votre impression/avis sur cela, en passant par mon adresse dite « de contact » pour ne pas déranger vos lecteurs. Mon ordinateur, comme le vôtre il y a peu de temps, a « flambé » sous l’impact d’un orage, et j’ai du aller en acheter un autre vite fait (et pas trop cher).

        Aimé par 1 personne

    1. Recalé au Brevet des Collèges, le Jourd’hui !
      65 : Hautes Pyrénées, préfecture Tarbes.
      Non, sauf comme toujours windows10 (qui va sans doute disparaitre au profit de windows 11. J’ai du tout re-rentrer, avec les codes et tout le bazar. Mais la technologie, l’IA et d’autres espions ont laissé quelques éléments quand les mises à jour ont été terminées. J’ai juste perdu les photos et quelques textes de « mes documents », déjà parus dans WP, donc récupérables dans le site (copier/coller) tant que je suis abonné/administrateur au blog. Kif kif pour Open office, perdus (mais textes également déjà parus)..
      Pour l’ancien ordi (10 ans d’âge), il n’y a qu’un problème : clavier muet. C’est sans doute réparable. Mais comme je dois très vite devenir « correspondant local » d’un quotidien local, je ne pouvais pas trop traîner. Vous devriez tenter votre chance avec le Télégramme, « correspondant local de la vie de mon petit bourg au bord de la mer » ! Rhâââ !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s