Priorités

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Je suis un homme heureux. Que dis-je ! Je suis un citoyen du monde comblé.

Enfin, enfin, un gouvernement, et pas n’importe quel gouvernement, a décidé de prendre des mesures qui s’imposent afin de rendre sa dignité à l’individu. Individu qui n’est pas capable, rappelons-le, de se prendre en main et de savoir ce qui est bon pour lui. Sinon, ça se saurait. Ce gouvernement, digne successeur de ses illustres aînés, et de son messie, le Grand Timonier, Mao Zedong (ou Mao Tsé-Toung pour les plus anciens), ce grand gouvernement, vous l’avez identifié, est la belle démocratie chinoise.

Les footballeurs chinois voulaient ressembler à leurs homologues occidentaux. Comme, avouons-le, techniquement, ils sont assez loin des joueurs du Stade Brestois, ils se sont dit qu’ils allaient, pour le moins, adopter la mode des tatouages à la con. Alors, les dirigeants chinois ont dit niet tovaritch (en effet, la plupart a fait Russe LV2). Ils ont, purement et simplement, interdit à leurs sportifs, dignes représentants d’un peuple fier, de se barbouiller le corps de dessins stupides, d’influences détestables. Cette décision permettra au football chinois de remporter la coupe du monde 3298 (43 à 0, en finale, face au Pangolin FC), soyez-en certain.

Déjà, voici quelques mois, la sagesse des dirigeants chinois les avait poussés à réglementer le physique des individus appelés à intervenir sur le petit écran mandarin. Le raffinement masculin est proscrit. Le présentateur mâle devra transpirer la testostérone et exhiber ses muscles et ses tatouages (ah ben non chuicon). En tous cas, il ne devra pas présenter une physionomie ambiguë, des traits fins et un maquillage répugnant. A noter que la communauté LGBTQ+ de Pékin n’a pas exprimé son mécontentement, dans la mesure où elle hésite à aller finir ses jours dans un cul de basse fosse, avec pour tout repas quotidien, un demi grain de riz, cru.

Je suis vieux et je n’ai plus l’énergie pour me battre. Seulement, ce matin, en entendant ces nouvelles à la radio, je me suis dit que la jeunesse d’aujourd’hui ne tarderait pas à se révolter contre tous ces vieux débiles qui estiment savoir. Ces vieux idiots qui font n’importe quoi. Ces vieux cons qui s’occupent des tatouages des gens plutôt que de se creuser la tête pour sauver la planète. Il est, peut-être, temps de laisser les clés du camion à celles et ceux qui viennent de passer le permis.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – juillet 2022

8 commentaires sur “Priorités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s