Lépine

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Très souvent, je me pose et je réfléchis. En général, je donne l’impression de dormir car je cogite les yeux fermés. Mais non. J’ai besoin de m’isoler du monde extérieur pour mener à bien le cheminement intellectuel qui est le mien.

Je veux inventer quelque chose.

Il y a quelques années, un ex-ami et moi avions planché sur la création d’un restaurant totalement inédit. Nous désirions installer un établissement qui proposerait aux citadins de s’offrir un barbecue en pleine ville, à Paris. Il nous fallait un espace assez important comportant un terrain découvert sur lequel serait disposés les barbecues et les tables, avec un système d’auvent en cas de météo défavorable, et un endroit couvert qui serait l’épicerie dans laquelle les clients feraient leurs emplettes : charbon de bois, allume-feu, merguez, brochettes et autres grillades, tomates, chips, boissons, assiettes en carton, couverts en plastique, etc…

Bien entendu, nous ne menâmes pas notre projet à son terme. Problème d’argent, manque de soutien, et, avouons-le, assez peu de confiance en nous.

Depuis, je cogite.

Sous peu, je vais me lancer dans la création d’un nouveau fruit. Je compte m’essayer à la greffe pour inonder le marché de prunes au goût de châtaigne, ou de pommes au goût de framboise, extrêmement pratique pour la confection de compotes.

Toutefois, de mon projet le plus avancé, celui qui verra le jour le plus tôt, je ne peux pas vous parler car je ne vous connais pas suffisamment et je ne sais pas si, parmi vous, il n’y aurait pas un filou ou une filoute qui s’empressera de me voler mon invention pour la revendre aux Chinois.

Depuis quelques années, j’ai remarqué que les jeux d’extérieur obtenaient de plus en plus de succès. A une époque, pas si lointaine, la pétanque (et ses équivalents régionaux) était, quasiment, le seul loisir pratiqué dehors (je ne compte pas les jeux de plage). Puis d’autres jeux sont apparus comme le jeu du palet. Tout d’abord endémique aux Côtes d’Armor, son développement national a été fulgurant. De même pour les quilles finlandaises (ou norvégiennes, je ne sais plus, un pays équatorial en tout cas), la boule lyonnaise, le spikeball (ou tennis trampoline) ou mouchoir derrière le dos 2.0 (sans mouchoir, avec un smartphone).

Ah ! J’aurais bien voulu vous mettre au parfum, mais non, je ne peux pas.

Allez, quelques indices.

Ce sera un jeu d’extérieur. Les éléments seront en majorité en bois. Le mot « Breizh » apparaitra dans son nom. Il sera, intégralement, fabriqué en Bretagne. Il sera question d’adresse et de lancer. Plus tard, peut-être, une version pour enfants existera, mais dans un premier temps, il sera fortement déconseillé au moins de douze ans (je n’aime pas les enfants, et quand on est enfant, on ne joue pas, on apprend ses déclinaisons latines et les cent mille premières décimales de pi).

Bien, maintenant surveillez les prochains articles dans « Le magazine des jeux d’extérieur » vous risquez d’avoir une surprise.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – août 2022

9 commentaires sur “Lépine

  1. CERTES (commentaire servant simplement à attiser des interrogations et surtout signifier ma présence). Il est 00h46 très bonne nuit, bien que je n’aille pas dormir.

    On est en absurdie. Non mais sérieusement 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s