En à vent toute

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Paris/Nantes et retour (bizarrement, on parle moins du retour, il y avait vent arrière sans doute). Les joueurs du PSG et tout le staff de l’équipe voyagent en avion. Bien.

Le directeur de la SNCF monte au créneau pour affirmer qu’il a proposé au PSG d’affréter un TGV spécial pour leurs déplacements. Bien.

L’équipe du PSG dispose de toute une flotte d’autocars fort luxueux. Bien.

Cet été, monsieur Messi effectue une cinquantaine de déplacements dans son jet privé. Il produit, en gaz carbonique ou gaz à effet de serre, chépu, l’équivalent de ce qu’un Français moyen rejette en 1500 ans. C’est beaucoup. Toutefois, l’espérance de vie du Français moyen est nettement inférieure à 1500 ans. Bien.

En conférence de presse, l’entraineur du PSG ironise suite à la question d’un journaliste concernant ces déplacements aériens. « Vous voudriez quoi ? Que nous nous déplacions en char à voile ? ». Froid. Remarque maladroite. Mais moi, je dis « Pourquoi pas ? »

Aucun scientifique, aucun donneur de leçons, aucun « spécialiste » n’a pensé à cette solution. Le char à voile. Le véhicule du futur. Simple de fonctionnement, non polluant, silencieux, peu onéreux. Que demande le peuple ? Du vent. Oui bon, il faut du vent. Mais pas forcément beaucoup. Et puis, les jours de pétole, vous aurez une bonne excuse pour arriver en retard au bureau. Le char à voile existe déjà, il suffit de lui apporter quelques modifications pour permettre à une famille de cinq membres de se rendre chez les grands-parents, le dimanche midi, pour manger un bon gigot aux flageolets. La fermentation intestinale des flageolets pouvant se montrer d’une grande aide au retour, en cas de pétole.

Je n’en reviens pas. Je viens de résoudre tous les problèmes de l’humanité avec ses polluants fossiles ! Je suis un génie ! A côté de moi, Benjamin Franklin, Roland Moreno et Géo Trouvetout sont des petits joueurs !

Allez cadeau ! J’offre mon idée à l’humanité. Ne me remerciez pas. Je me contenterai d’une récompense à dix chiffres, d’une statue sur l’île d’Ouessant et d’une rue à mon nom, à la place des Champs Elysées, par exemple.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – septembre 2022

7 commentaires sur “En à vent toute

  1. ah j’adore ! je cesse d’être scandalisée par tous les passe droit que les « hauts de gamme » ont, sinon, la colère va me ronger en permanence et ça ne résout rien. Alors l’option char à voile, c’est tentant

    Aimé par 2 personnes

  2. Je valide ce moyen de transport. Nous en aurons sur la planète Moutarde (enfin s’il y a du vent).
    A ce propos, la moutarde a refait son apparition dans les rayons. Deux pots de moutarde (la vraie qui pique bien) débusqués ce matin. J’ai fait la danse de la pluie dans le rayon.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s