Eurekatastrophe

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je suis déçu.

Je vous contai naguère, avec talent, mon désir d’inventer quelque chose qui me permettrait de gagner suffisamment de sous pour envoyer la dame de Pôle Emploi, se faire voir chez les roses.

J’ai beaucoup brainstormé avec moi-même, et, miracle, j’ai eu l’Idée. The great idea !

Je errais comme une âme en peine dans les rayons des magasins lorsque, au détour du rayon accessoires de cuisine d’une grande enseigne, j’ai eu l’illumination.

La moule !

En effet, depuis la préhistoire, les hommes et les femmes mangent les moules de la même manière. Avec les doigts et la coquille de la première moule que l’on a mangé avec autant de délicatesse qu’une hyène savourant un bébé antilope. Pourquoi cette première moule ingurgitée ne bénéficierait-elle pas de la coquille d’une congénère pour effectuer le trajet de l’assiette à la bouche ?

La solution ?

Proposer aux amateurs de moules un ustensile élégant qui aura la forme d’une coquille de moule, mais que l’on pourra réutiliser.

En plus, tout le monde aime les moules. Le marché de ma « pince à moules » est immense. L’Europe, l’Asie, l’Amérique, on parle de millions de « pinces à moules ».

Alors je me suis installé à ma planche à dessins et j’ai croqué le magnifique objet que vous pouvez observer en schéma n°1. Mon coup de génie est d’avoir pensé à recycler les ressorts de pinces à linge, schéma n°2, pour la charnière de ma « pince à moules ». J’ai pensé à divers matériaux comme l’aluminium, l’argent voire le bois. Mon cerveau bout d’idées.

J’ai roulé mes croquis dans un tube à dessins et je suis parti en quête d’un fabricant.

Mais, juste avant de sortir de chez moi, j’ai fait demi-tour, comme pour soulager un poids qui me pesait sur les épaules, et j’ai tapé « pinces à moule » dans Gogole.

Heureusement que j’étais assis.

La « pince à moules » existe déjà !

Vous le croyez ça ?

J’étais désespéré.

Jamais, je dis bien jamais, je n’ai vu de « pinces à moules » exposées à la voracité dispendieuse de la ménagère de moins de cinquante ans, dans un rayon « accessoires de cuisine ».

Je suis dégoûté.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – septembre 2022

14 commentaires sur “Eurekatastrophe

  1. Couac! Quoiqu’un peu enfonceur de porte ouverte dans cet article, vous êtes toujours mon inventeur d’idées plaisantes préféré. Grâce à vous, je viens de découvrir qu’il en existe en argent massif, de ces pinces dont l’inutile achat me laisse sur mon arrière-train! Moi aussi « j’errai » sur Google… j’ai raie Yeahhh… cet ustensile de la liste des inventions à se procurer car je pratique comme vous pour manger les moules… Ensuite je me lave les mains avec une invention mille fois plus utile: le savon en acier inoxydable ! ça marche du tonnerre!
    https://www.maisonbrico.com/ingredients-magiques-nettoyage/pourquoi-et-comment-utiliser-savon-acier-inoxydable,17781.html

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s