Progrès

(vu la période anxiogène que nous traversons, la rédaction de Jourdhumeur a décidé de traiter des sujets de société plus légers, essentiellement basés sur les progrès de la science pour un monde meilleur ; en vous remerciant)

Aujourd’hui, nous avons choisi de vous mettre au courant des progrès de la science qui ne verront jamais le jour, la plupart du temps pour un problème d’étique.

Le sport et la science marchent, depuis toujours, main dans la main. C’est grâce à cette union que des savants ont mis au point un certain nombre d’éléments qui occupent notre quotidien sans que nous le sachions. Ainsi, le cyclisme a beaucoup aidé la pharmacologie, le football a fait grandir l’art dramatique (notamment le mime), alors que les sports de combat et le rugby ont fortement contribué à l’essor de la médecine légale, enfin, le sport automobile a permis d’améliorer la combustion des barbecues.

En revanche, d’énormes progrès sur le corps humain sont restés confidentiels et ne sont pas destinés à être communiqués au grand public. En effet, les scientifiques se sont rendus compte que leurs découvertes nuiraient à la pratique de certaines activités sportives.

Par exemple, depuis bientôt vingt ans, la science a permis de multiplier par deux la force humaine. Toutefois, en athlétisme, les épreuves de lancers devenaient fort dangereuses pour les spectateurs. En effet, les poids de sept kilogrammes, les disques, les marteaux et les javelots risquaient de causer de gros dégâts dans les rangs, certes clairsemés, des adeptes de ce sport multiple. Les tests effectués sont donc restés à l’état expérimental.

En Sibérie, un scientifique russe spécialisé dans l’optimisation du travail humain lors du bucheronnage de la taïga, a réussi l’exploit de créer des hommes dont le bras moteur devenait télescopique afin d’ébrancher efficacement les conifères du grand nord sans l’aide de machines dépendantes de leur mécanique et de l’action du froid extrême sur leurs fluides. Igor Topalov était parvenu à allonger le bras humain de quarante mètres. Conjointement, les fédérations de basket-ball US et de rugby néo-zélandais ont déposé une plainte auprès des instances internationales, arguant que cette invention risquait de dénaturer leur sport.

Rappelons que les nutritionnistes Nord-Coréens ont mis au point un régime ultra-protéinique afin de disposer de gardiens de but de hand-ball lourds d’au moins six cents kilos qui obstruent totalement leur cage.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – novembre 2022

Publicité

13 commentaires sur “Progrès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s