POTUS (2)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Vous me connaissez, je n’aime pas dire du mal.

Toutefois, des récentes images et déclarations d’un certain personnage me donnent à penser que nous, misérables vermisseaux évoluant sur la planète loin des alcôves où se décide notre avenir, sommes manipulés.

Monsieur Joseph Robinette Biden Jr, 46è POTUS et, par conséquent, maître du monde, ne semble pas jouir de l’intégralité de son intégrité intellectuelle.

Lors de son élection, le jour même de son investiture, Robinette chercha l’un de ses petits-fils dans la foule, afin de l’inviter à le rejoindre sur scène. Or, ce descendant était décédé. Il faut reconnaitre aux media, prompts à se précipiter sur la misère du monde comme une influenceuse sur un rouge à lèvres, la délicatesse dont ils firent preuve en n’ébruitant pas, outre mesure, ce que l’on pouvait imaginer être, à cet instant, un moment d’égarement regrettable, mais compréhensible en ces circonstances.

Sauf que, récemment, Robinette commit le même genre de bourde en conviant une sénatrice décédée à se joindre à lui lors d’un meeting. Malaise.

Et ce n’est pas tout. De nombreuses images montrent un homme déboussolé (qui semble s’égarer dans les jardins de la Maison Blanche), hésitant, cherchant ses mots.

Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que la première puissance mondiale ne trouve personne d’autre à poser sur le trône qu’un type à moitié cinglé, raciste et écolo sceptique suivi d’un vieux monsieur privé d’une partie de ses facultés.

Ceci dit, ma conviction, et tant pis si certains d’entre vous y voient une forme de complotisme, est que les POTUS ne sont que des marionnettes dont les ficelles sont tirées par les lobbies des armes, de la chimie, de la pharmacie, du pétrole et de je ne sais quoi encore.

Vous pourrez m’opposer que monsieur Obama fut un POTUS indépendant et réformiste. Peut-être, mais il succéda à un Bush Jr clairement dépassé par les événements (et qui s’en sort beaucoup mieux depuis qu’il a quitté le bureau ovale), un Clinton pas incompétent mais englué dans une affaire sordide et un mensonge en désaccord avec la fonction, un Bush Sr un peu trop va-t-en guerre, un cow-boy de cinéma de seconde zone, un marchand de cacahuètes, un voyou, un bonhomme charismatique aux relations douteuses et à la braguette brulante (je n’ai rien trouvé sur Lyndon, désolé).

Il semble que Robinette veuille briguer un second mandat. A mon avis, les chargés de communication et les infirmières de la Maison Blanche risquent d’être débordés.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – novembre 2022

Publicité

7 commentaires sur “POTUS (2)

      1. En général, on n’a pas des avis très sympas de nos hommes politiques, mais nous n’avouons jamais le voir, sauf chez l’autre parti. C’est pourquoi les sondages trouvent presque toujours que 40-50 % du pays aime le président, peu importe qui — 35-40 % sont les membres de son parti, et le reste sont des indépendants qui ne sont pas toujours déçus.

        Mais quant à leurs fonctions quotidiennes, tout le monde sait qu’il y a des armées de fonctionnaires qui font le vrai travail. Qu’il soit M. Obama ou M. Trump qui signe une loi, ils font très peu du travail réel.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s