L’éternité c’est long, surtout vers la fin (Woody Allen)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

J’ai pris une grande décision, je vais devenir immortel. Je suis conscient que cette décision risque d’imposer des changements importants dans ma vie, mais ce choix est irrévocable et j’en accepte les conséquences.

Le plus difficile dans cette résolution consiste à élire sa nouvelle enveloppe corporelle. En effet, quatre possibilités s’offrent à moi.

Le vampire – La plus classique sans doute. J’aurais quelques facilités vu que je suis déjà allergique aux crucifix et à l’eau bénite. Je ne suis pas un cinglé des miroirs non plus. En revanche, j’apprécie beaucoup l’ail qui, selon ma grand-mère, est souverain contre les rhumatismes, les vers et l’haleine fraîche, mais qui, c’est bien connu ne trône pas sur la paillasse des vampires. Fini le Boursin, donc. Mais, surtout, c’est le sang qui me pose un problème. Me nourrir d’un cocktail de globules rouges et de plasma me dégoûte à l’avance. Déjà que je ne supporte pas le boudin…

Le mort-vivant – En réalité, je rejette d’emblée cette solution. En effet, je suis un peu un maniaque de l’hygiène. Je me lave les mains vingt fois par jour et, je ne pense pas que cette attitude soit compatible avec l’état de zombie qui, il faut bien le reconnaitre ne se ruine pas en savon. Dans ce cas, également, la nourriture n’est pas adaptée à mon alimentation. Manger des gens crus ou des morts, sans moutarde, très peu pour moi. D’ailleurs, un détail m’interpelle dans le mode de mort zombie. En principe, ils ne se reproduisent pas en jouant à la bête à deux dos, comme tout un chacun, mais en mordant leurs victimes qui, recevant dans leur organisme de la salive infectée, se transforment elles-mêmes en mort-vivant. Sauf que les zombies bouffent aussi les vivants un peu trop lents. Alors comment font-ils pour choisir qui se transforme et qui finit dans l’assiette ? Mystère.

Le Highlander – J’avoue que, dans un premier temps, c’était la possibilité qui m’attirait le plus. En effet, je trouve très seyant le port du kilt chez les hommes. Toutefois, un obstacle de poids a obstrué mon avenir auprès du clan Macleod. Les règles chez les Highlanders sont drastiques. Il faut avoir du sang écossais dans les veines pour prétendre intégrer un clan. Or, bien que, indubitablement, je sois, en partie, celte, cela ne suffit pas. Mais bon, si c’est pour finir décapité comme un vulgaire roi de France, je n’ai pas trop de regrets.

Le loup-garou – Voilà mon choix. Même si je m’apprête à demander une dérogation à qui de droit pour devenir un ours-garou. Il paraît que tous les animaux peuvent être des garous, mais, la plupart du temps, c’est le loup qui est choisi car il véhicule des peurs ancestrales et ainsi, son avatar garou n’a pas trop à se fatiguer pour terroriser les braves gens. En revanche la limace-garou et le homard-garou ont nettement moins de succès. Pour tout dire, mon choix de devenir un garou s’est imposé de lui-même car j’avais une prédisposition physique. Les sourcils qui se touchent. Attention ! Ne confondez pas avec le monosourcil dont la laideur n’a d’égal que l’inesthétisme. Non, les sourcils qui se touchent sont un élément essentiel à la beauté d’un visage.

Allez, j’hésite encore un peu.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – novembre 2022

Publicité

18 commentaires sur “L’éternité c’est long, surtout vers la fin (Woody Allen)

  1. Rien du tout ! Pat’ la Rage reste Pat’ la Rage. Un fois votre déguisement de garou revêtu, comment allez vous écrire les prochains précieux avec vos grosses pattes toutes poilues ?
    En plus, le garou sent mauvais lorsqu’il pleut. Reprenez-vous, je vous prie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s