Géopolitique sportive

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Il m’arrive de me poser des questions liées à certains pays de notre planète.

Par exemple, Israël. Oh, rassurez-vous, je ne vais pas m’étendre sur la politique intérieure de ce pays, je ne tiens pas à voir débarquer chez moi des agents du Mossad. Toutefois, un détail m’intrigue concernant la position géographique de cet état. En effet, sauf erreur de ma part, Israël se situe en Asie, or, cette contrée participe aux épreuves sportives en compagnie des états européens (ainsi qu’au concours Eurovision de la chanson, par ailleurs, pourtant il doit bien exister un équivalent Asivision, non ?). Accordez-moi que cette lumineuse remarque pose question. Je conçois que certaines inimitiés, aussi séculaires qu’imbéciles, pourraient poser problème lors d’une rencontre de football, ou pire encore, lors d’un tournoi d’escrime. A noter, tout de même, qu’un tournoi mondial n’empêche pas Israël d’affronter ses ennemis sur un rectangle vert ou un tatami.

Un autre pays m’irrite un bout. Le Royaume pas si Uni que cela. Cet état est le seul au monde qui bénéficie d’une dispense assez originale. En effet, il se divise en quatre pour participer aux épreuves sportives (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord). En quel honneur, je vous prie ? Les Britanniques sont-ils les maîtres du monde qui imposent leurs propres lois aux misérables vers de terre qui osent vivre non loin d’eux ? Et pourquoi ne ferions-nous pas de même, nous les irréductibles Gaulois ? Je vois bien une équipe de Bretagne participer aux éliminatoires de la coupe du monde de football contre la Catalogne, la Toscane ou la Bavière. Pourquoi pas après tout ? Les Brittons n’ont pas le monopole que je sache.

Un dernier cas me hérisse. Curieusement nous retrouvons la Perfide Albion. Il s’agit de l’Irlande. Pour rappel, c’est un pays divisé en deux car ils ne parviennent pas à se mettre d’accord sur l’existence ou non de la vierge Marie. J’aurais bien une réponse à leur proposer mais je doute d’être écouté. Quoi qu’il en soit, ces andouilles parviennent à s’entendre pour former une équipe nationale unique au rugby mais pas au football. Pour moi, c’est un véritable mystère. Jusqu’à présent, je pensais que les rugbymen étaient un poil plus cons que les footballeurs, je ne suis plus si sûr de moi.

Alors, à quand le premier match de polo Laponie/Patagonie ?

Alors, à quand une partie de curling Sahel/Saskatchewan ?

Alors, à quand un ping-pong Sinaloa/Yunnan ?

Alors, à quand un squash Sibérie/Mato Grosso ?

J’attends.

Non, mais sérieusement.

© Ginem29 – novembre 2022

Publicité

6 commentaires sur “Géopolitique sportive

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s