Ça sent le sapin

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, j’anticipe.

Nous sommes le 24 novembre. Donc, vous me voyez venir.

Cette année, j’ai décidé de m’y prendre un peu à l’avance pour ma lettre au Père Noël. Sauf que je ne crois plus au gros bonhomme rouge depuis l’année où je lui avais commandé une panoplie de motard et qu’il m’avait livré un costume d’Indien (je ne disais pas encore Amérindien voire Américain, à l’époque) composée d’une coiffe ridicule et d’un tomahawk en plastique. J’avais 34 ans.

Pour davantage de sureté, je souhaite que ce soit vous, cher lectorat admirable, qui fassiez office de Papa Noël. Par conséquent, je vous soumets ma liste. Piochez à votre guise, et n’hésitez pas à vous regrouper pour les cadeaux un peu trop onéreux.

  • un train électrique (j’en rêve depuis 52 ans) ; choisissez une marque qui propose des extensions, ce sera plus simple l’an prochain.
  • un paquet d’un quintal de Mi-Cho-Ko chocolat noir ; certes ce n’est pas top pour ma glycémie, mais occupez-vous de vos oignons.
  • une tronçonneuse de marque Stihl, taille intermédiaire ; Marie-Caroline se sent un peu seule.
  • l’intégrale des romans d’Emile Zola dans la Pléiade.
  • une panoplie de Zorro.
  • un tapis de course/marche (j’en ai par dessus la tête de marcher toujours sur les mêmes itinéraires ; tant qu’à faire, autant rester chez moi).
  • un couteau personnalisé (je vous laisse me faire la surprise quant au motif).
  • une raquette de ping-pong professionnelle (je suis ambitieux).
  • un ticket à gratter (gagnant de préférence).
  • un économe ou épluche-légumes (je n’arrive plus à mettre la main sur le mien).
  • un abonnement à vie à Fripounet (vous vous souvenez de Fripounet ? ce magazine était absolument génial avec les aventures de « Sylvain et Sylvette » et celles de « Moky et Poupy » avec Nestor et Nestorine ; je me demande si cette publication existe toujours ; j’en doute ).
  • des santiags noires surpiquées taille 43.
  • un maillot national dédicacé de Socratès voire de Chris Waddle.
  • une peluche à l’effigie de Gaston Lagaffe, grandeur nature.
  • un tour à bois (j’aimerais me lancer dans la confection d’objets abstraits que je vendrai très cher, sauf à mon lectorat qui bénéficiera de remises plus ou moins importantes selon le choix effectué dans cette liste).

Voilà, j’espère que chacun trouvera son bonheur dans cette liste.

En vous remerciant.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – novembre 2022

Publicité

19 commentaires sur “Ça sent le sapin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s