Cache-cache

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Il parait que l’on passe un tiers de sa vie à dormir. Globalement. Voire un peu plus pour les gens de ma catégorie.

Je ne crois pas que les scientifiques se soient jamais posé la question sur le temps que nous passons à chercher quelque chose. Pourtant, vous en conviendrez certainement, une part non négligeable de notre vie consiste à retourner la moitié de la maison pour mettre la main sur cette saloperie de truc dont nous avons besoin dans l’instant.

Déjà, lorsque l’on cherche dans nos poches, l’objet se trouve, systématiquement, dans la dernière explorée. Je pense que cette déclinaison de la loi de Murphy est un fait acquis.

Ensuite, quand le lieu des investigations est plus vaste, conséquemment les recherches sont plus difficiles.

Par exemple, depuis que la technologie nous a dotés de tout un tas de trucs dont on se passait bien auparavant, nous passons, en moyenne, 67 secondes par jour, à la recherche de notre téléphone mobile. Or, il suffit de l’appeler avec le fixe pour le localiser aisément. Sauf que tout le monde n’a pas de fixe. Il faut donc attendre que quelqu’un tente de vous joindre pour retrouver l’appareil sous les coussins du canapé. Sauf que certains d’entre nous reçoivent très peu d’appels. Ainsi, j’ai dû me passer de mon mobile entre septembre 2018 et février 2019.

Ensuite, chacun est tributaire de sa propre malice à placer des objets importants dans des endroits bien choisis, en se disant : « Là au moins, je suis sûr de les trouver ! ». Dans mon cas, il s’agit des piles. Je les range avec beaucoup de soin dans un endroit bien sec que je balise avec des plots orangés et des petits cailloux blancs. Puis, je m’empresse d’oublier tout cela. Ce qui fait que je possède une quantité impressionnante de piles dans la mesure où je ne parviens jamais à mettre la main dessus, et donc j’en achète tout le temps. Puis, un beau jour, alors que tout fonctionne très bien dans la maison, je tombe sur ces fichus machins. J’ai de quoi ouvrir une quincaillerie.

En attendant, ça fait six mois que je cherche mon podomètre.

D’où l’intérêt des vêtements sans poches et des très petites maisons.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – janvier 2023

Publicité

30 commentaires sur “Cache-cache

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s