Termine à tort

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Ce soir, j’ai regardé sur Rance 2 un documentaire très intéressant sur l’intelligence artificielle et ce que les scientifiques pourraient en faire dans le futur. C’était très bien fichu, grâce à des images d’archives. Même si, assez curieusement, l’acteur Arnold Schwarzenegger y faisait quelques apparitions.

Il semble que la technologie actuelle permette de créer des êtres humains améliorés. Augmentés, étant le terme adéquat. Je sais que cela paraît un peu fou, mais les faits sont là. Concrètement, les transformations apportées au corps humain amélioreraient de nombreux aspects de notre enveloppe. Par exemple, il est possible de freiner, voire de stopper le vieillissement des cellules. Il est également question d’autosuffisance énergétique, de régénérescence, d’autonettoyage et de vidange optionnelle.

Je suppose que la communauté scientifique doit souscrire à un très grand nombre de protocoles avant de se lancer dans des expériences forcément aléatoires, au début. Ils cherchent, notamment, des cobayes pour des essais dangereux. Je suis volontaire.

J’ai bien réfléchi. Je suis assez pour la vie éternelle sans avoir besoin de me nourrir, de me soigner, de me laver ou de faire caca. En effet, à quoi bon vivre des millénaires et plus si c’est pour continuer à faire la vaisselle et avoir la gorge qui gratte tous les mois de janvier.

Détrompez-vous, ce n’est pas que la vie me plaise tant que cela, c’est surtout qu’il me déplairait de quitter ce monde de larmes sans avoir lu l’intégralité des œuvres entreposées à la bibliothèque nationale. Sauf les bouquins de Rousseau, bien entendu. Faut pas déconner non plus.

Je demanderai une dérogation pour pouvoir manger du chocolat.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – janvier 2023

Publicité

19 commentaires sur “Termine à tort

      1. Pour autant que j’aime Asimov, il n’y a aucune technologie réelle où de tels impératifs seraient nécessaires de sa façon. Il a montré que même si ça pourrait être le cas, il y aurait toujours des conséquences imprévues. Et quand il a dû enfin ajouter une « 0e loi », c’était une admission que mène lui en tant qu’inventeur de l’idée elle-même, il avait échoué à tout prévoir.

        Aimé par 1 personne

      2. Euh… ta pensée m’est un peu hermétique, là… Tu t’es emmêlé les mots. Ne me gronde pas : je ne parlais que des 3 premières lois… et il s’agissait d’une plaisanterie! J’ai beaucoup lu Asimov moi-même. Pour de nombreuses catastrophes « mécaniques », ce sont les hommes qui étaient en faute et non la machine. Moi j’espère en l’IA car l’homme est si nul le plus souvent qu’une machine ne peut faire que mieux! En Science Fiction, je reste idéaliste… mais j’entends quelqu’un dire « I’m very desappointed! « … Non, n’appuyez pas sur le bouton!

        J’aime

  1. En lisant attentivement cet article que tu nous proposes, Karouge,
    a) je lis qu’il existe des « professeurs en éthique » et cette spécialité m’interpelle fortement. Le CNRTL me confirme « qu’éthique » concerne la morale (déf. « Science qui traite des principes régulateurs de l’action et de la conduite morale ») or, si je comprends bien l’intérêt d’un prof. de philo…. je m’interroge sur l’enseignement de la morale. La perception du bien et du mal… c’est si proche des croyances invérifiables…
    Quid de ceux qui vont définir ce que doit être une IA et légiférer pour qu’elle ne concurrence pas l’humanité? Big problème, à mon humble, très humble avis.
    Quand on voit certains de ceux qui ont été élus pour diriger nos pays… on a peur des décisions de ceux qui seront nommés dans des « commissions d’éthique »!
    b) Je suis passée sur un article connexe concernant ChatGPM : le journal a posé trois questions au robot de conversation sur l’histoire du Canada et a fait analyser les réponses par un prof d’histoire. Ce savant a déduit que le robot a, selon lui, répondu de façon partielle et même partiale et il s’est empressé de ridiculiser le robot sans appel.
    Euh, tous les individus à qui on demande d’exprimer une opinion à la TV n’ont souvent guère d’autorité en la matière concernée (on interroge n’importe qui sur n’importe quoi de nos jours) voire de jugeote et leur avis se révèle souvent tout à fait partial ! Donc un robot de conversation ne me paraît pas pire surtout si l’on n’en fait pas un gourou!
    Chacun sait que Google est une encyclopédie ouverte à tous les auteurs et malgré les équipes de modérateurs et de vérificateurs qui s’activent pour vérifier un grand nombre d’écrits , certains articles doivent être particulièrement sujets à caution! Recourir à Internet n’est pas la panacée, et c’est déjà une IA!
    Conclusion…
    Dis donc Pat. , ça fait deux jours que tu nous creuses le ciboulot avec des sujets bien graves, somme toute… Comment faire de l’humour avec des sujets comme ça?
    Donne-nous s’il te plaît un peu de léger, du simplement et bêtement plaisant! J’ai mal au neurone!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s