Capsulite

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Enfin. J’ai passé une échographie. La bonne nouvelle c’est que je ne suis pas enceinte, la mauvaise c’est que j’ai une capsulite aiguë à l’épaule gauche et une capsulite bénigne à l’épaule droite.

Quatre mois. Quatre mois d’attente, d’angoisse, de souffrance. Quatre mois de questions. Est-ce grave ? Risqué-je l’amputation ?

Et en dix minutes, à peine, un charmant médecin radiologue m’annonce que c’est bénin et courant. Douloureux, très long à soigner, mais rien de grave. Ah bon ! Quel soulagement ! Je vais continuer à avoir mal pendant quelques mois, mais ce n’est pas grave.

Bon, je ne suis pas convaincu que mes tourments médicaux vous passionnent plus que cela.

En revanche, j’aimerais vous parler de trois affiches bien en vue dans la salle d’attente du radiologue.

N°1.

« Madame, si vous êtes enceinte, ou pensez l’être, veuillez en informer le médecin ».

Malgré une éducation sexuelle assez incomplète du fait d’une scolarité dans le privé catholique, je comprends assez bien le concept de la grossesse. Par conséquent, j’imagine plutôt aisément que les rayons des engins de radiologie ne sont guère conseillés pour le petit être qui se développe dans le chou ou dans la rose. Jusque là c’est bon, je gère. Mais « ou pensez l’être », me laisse un peu perplexe. Que veut dire cette phrase sibylline ? Que si la dame a croisé une cigogne en venant, elle doit en faire part au radiologue ? J’avoue ne pas bien comprendre.

N°2.

« Nous prévenons notre aimable clientèle que les violences et injures sont passibles de poursuites pénales ».

Alors là, je suis allé à la pêche aux infos. J’ai demandé, aux charmantes dames de l’accueil, la raison d’un tel avertissement. La réponse me laissa pantois. Il s’avère que, de plus en plus, des personnes n’apprécient pas de se faire, gentiment, éconduire lorsqu’elles se présentent sans rendez-vous (par exemple). Certaines en viennent à adopter un comportement de gangster, allant jusqu’à se montrer menaçantes voire vindicatives. Voilà où nous en sommes, les toubibs devraient être des consommables devant se plier aux exigences de voyous à la petite semaine.

N°3.

« Madame, monsieur, votre arrivée dans nos services et dans la salle d’attente ne correspond pas, automatiquement, à l’ordre de votre prise en charge par le praticien ».

Clairement ici, l’affiche s’adresse à des bas du front qui sont incapables de comprendre que le cabinet propose différents examens et qui estiment que l’on doit s’occuper d’eux en fonction de leur entrée dans le service. Juste des imbéciles égoïstes.

J’ai toujours mal à l’épaule, mais j’ai surtout mal ailleurs.

Non, mais sérieusement.

© Gifnem29 – août 2022

Publicité

27 commentaires sur “Capsulite

  1. Mille souhaits de prompt rétablissement (+1 si le compte n’y est pas ).
    Selon moi « si vous pensez l’être » correspond à des soucis de chef de gare… Quand les règles n’arrivent pas à l’heure !
    Pour les incivilités… Il me semble qu’elles correspondent au nombre croissant de la population… Mais je n’ai jamais compris les probabilités… Il faut demander à Gilles, des ingés ou matheux… ? Les gens polis ont un atout de charme indéniable, désormais… Plus besoin d’être beaux si la délicatesse devient une séduction ! ( Verre à moitié plein de préférence !)

    Aimé par 1 personne

  2. Il y a de quoi s’énerver un peu. Quand vous devez attendre six mois pour vous faire soigner une dent infectée, et qu’un jeune dentiste vous annonce qu’il ne soigne pas à la carte, mais décide pour vous, comme un matériau à se disposition, on se demande ce qu’on leur a enseigné comme déontologie dans les facs.

    Aimé par 1 personne

  3. Je te souhaite un bon rétablissement !!!
    En général, lorsqu’on dit « penser être enceinte », ça signifie que la personne a remarqué des signes éventuels de grossesse, comme des nausées, une absence de menstruations, etc… Enfin je crois !!!
    Je viens de découvrir ton blog, il est génial !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Ici on a des cliniques dites “sans rendez-vous” mais il faut prendre rendez-vous ?!? à 8 heures pile le matin pour se faire dire qu’ils ne prennent plus de rendez-vous pour aujourd’hui (d’où leur nom “sans rendez-vous”). Alors 4 mois, c’est pas si mal, la douleur à part.

    Aimé par 2 personnes

  5. Voilà qui est rassurant.
    Pour le reste, ça l’est moins. Tous ces affichages viennent mettre en lumière les côtés sombres de la nature humaine. Être obligés de placarder des principes et valeurs de base de la vie en communauté me dépasse et surtout me fait peur.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s