Bonne nuit les petits

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je pense aux nounours.

L’autre nuit, je suis tombé par hasard, vers 2 heures du mat’, sur France 3, je m’étais assis sur la télécommande. Un documentaire relatait la vie d’une ourse blanche qui s’en allait mettre bas dans une maternité sommaire, non, pas une étable, un trou dans la neige, sans télévision ni commodités. C’était passionnant. Plusieurs sujets étaient abordés dans le film qui suivait un vieux bonhomme, Canadien je crois, qui consacre sa vie à tenter de prouver que les ours bruns et les ours blancs sont une seule et même espèce. Ours blanc ours brun, même origine, vous voyez la métaphore ? D’ici qu’on prouve que les ours viennent de Mésopotamie, il n’y a qu’un pas.

Ce qui était vraiment intéressant, c’était la démonstration selon laquelle l’ours blanc n’est absolument pas en voie de disparition contrairement à ce qu’affirment des scientifiques qui n’ont jamais posé leur cul dans la neige, alors que le type qui causait dans le poste connaissait son affaire. Il vivait dans son réfrigérateur en concubinage avec un pingouin. Certes Nounours du pôle nord déguste en ce moment, mais sa population est stable, voire en légère progression. Oui ma bonne dame, car Nounours s’adapte. Comme la banquise recule, les ours avancent. Vers les poubelles des humains par exemple, mais pas que. Leur vie est rythmée par la recherche constante de nourriture, jamais un cinoche ou un concert de Lorie (j’aurai pu écrire « un concert d’Ours », mais pas sûr que tout mon lectorat goûte la subtilité), afin d’engranger suffisamment de graisse pour roupiller tout l’hiver (jusqu’à huit mois parfois !), mon rêve. Je m’interroge sur les besoins physiologiques des nounours car me concernant, six heures c’est le max, et encore, si j’ai arrêté de boire vers vingt-deux heures. En réalité, le frigo des ours ne risque pas de tomber en pénurie. Ils se nourrissent de phoques, très riches en graisse, mais les phoques sont plus difficiles à attraper dans l’eau que sur la glace, or la glace disparaît. Alors il fait quoi Nounours ? Il s’adapte, suivez un peu. Il mange des œufs en quantité astronomique car les nids des zoziaux en question se trouvent sur le sol (cons de piafs), et mieux encore, il mange des algues. Et ça, c’est nouveau. Nounours se comporte comme un vulgaire japonais. Bientôt il va cuire du riz. Vous vous rendez compte ? Pour survivre les ours blancs changent leur régime alimentaire (certains devraient freiner sur les omelettes de phoques aux algues vue la largeur de leur popotin). Ils étaient exclusivement carnivores, maintenant ils imitent leurs cousins bruns et s’omnivorisent. C’est beau la nature, non ?

Ce qui est regrettable c’est que ces gros patauds continuent à rouler en 4X4 diesel, prennent des bains trois fois par semaine et changent de smartphone tous les cinq ans. Ah non, pardon, au temps pour moi, ce sont les êtres humains qui agissent ainsi. Pas sûr que les humains parviennent à s’adapter, eux.

Les ours sont, avec les chats, mes animaux favoris. Mon totem est « Ours mal-léché solitaire ». Pléonasme ? Oui, sans doute. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai eu un nounours quand j’étais petit. Il s’appelle Grisou, parce qu’il est gris. Et devinez quoi ? Je le possède toujours. Bon, je ne dors pas avec, mais il m’attend dans ma chambre d’enfant. Je l’apporterai avec moi lorsque je franchirai la porte de l’EHPAD même si la directrice aux cheveux grisonnants et aux lunettes de vue pendouillant sur sa poitrine plate, refuse les animaux de compagnie dans son mouroir.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

7 commentaires sur “Bonne nuit les petits

  1. DANGER-PRÉSENCE D’OURS: Les autorités suggèrent de porter sur soi des petites clochettes (pour avertir de votre présence) et une bonbonne de poivre. Vérifiez bien les excréments. Ceux de l’ours noir sont noirs et on peut y voir des petits fruits. La merde du grizzly est brune. On peut y voir des petites clochettes et elle sent le poivre.

    Aimé par 3 personnes

  2. On ne peut pas le leur reprocher, car à l’origine de cette pratique (chez l’homme aussi à certaines époques) c’est qu’ il y a pénurie, et s’il y a pénurie alimentaire chez nounours polaire, nous y sommes aussi pour quelque chose.
    Ne polarisons pas notre attention sur ces faits précis, il sont ponctuels.

    Aimé par 1 personne

  3. Sois rassuré : d’ici quelques années, un réalisateur va nous pondre une série de films intitulée la planète des ours.
    En allant voir ces films, nous apprendrons comment nous adapter face à ces grands poilus et comment les combattre.
    Toi, tu échapperas peut être à ces féroces animaux en leur montrant ton nounours comme passe-partout pour leur prouver que tu es leur ami.
    La patronne de l EHPAD te laissera passer puisque les ours l’auront boulotée depuis longtemps.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s