Dernière étape

« — Papa ?

— Je travaille Ignace.

— Ben non, tu t’es lancé en politique.

— T’y connais quoi à la politique, fils d’andouille ?

— Justement, je voulais te demander quelque chose sur la politique.

— Ah ! Enfin tu t’intéresses à autre chose qu’à la physique nucléaire ou je ne sais quel truc qui ne sert à rien à cinq ans. Vas-y.

— C’est quoi la différence entre la droite et la gauche ?

— Mais qu’il est con ce gosse ! La gauche c’est là où t’as ta montre et ton alliance.

— Je ne porte pas de montre, tu dis que ça ne sert à rien, et je ne suis pas marié papa.

— Ah bon ! T’attends quoi ? A ton âge j’étais déjà père de famille !

— A cinq ans !

— Hein ? Euh ouais… J’étais précoce.

— Pour la droite et la gauche, je parlais des partis politiques.

— Ben ouais, j’avais compris. Tu connais l’humour toi ? Bon… En gros… Euh la droite… Euh non… La gauche…

— Pas si simple semble-t-il ?

— Hein ? Quoi ?

— Tu as du mal à définir la droite de la gauche car, au fond, c’est la même chose. C’est même un hasard historique, mais ce serait trop long de te l’expliquer. Peu importe d’ailleurs. Si on part du principe que l’anarchie n’est pas une option, les êtres humains doivent être dirigés. Depuis la nuit des temps, et même un peu avant, ils se sont réunis pour choisir l’un d’entre eux qui a sauté sur l’occasion pour décréter que ses/ces fonctions lui étaient attribuées à vie, puis à son fils, mais pas à sa femme parce que cette gourde est responsable du péché originel. Puis, un jour, le peuple, un peu versatile, décide de couper la tête de son chef et imagine une autre solution. L’idée est de conserver le pouvoir mais de le confier en leasing à ceux qui auront fait un BTS adapté. C’est mieux mais pas encore le top, car ceux qui ont fait un IUT estiment qu’ils ont, également, les capacités requises. Ils ont eu le même enseignement, mais pas les mêmes professeurs. Chacun veut faire briller son école. Alors, ils s’affrontent, au lieu de se réunir pour confronter leurs idées. Je précise que le « ils » est valable en « elles ». Cela ne changera jamais. Sauf si le peuple se rebelle à nouveau et met en place un autre système. Qui s’avèrera aussi désastreux.

— Ben merde alors…

— Juste un dernier truc Papa. Laisse tomber tes ambitions politiques, tu n’es pas assez vicieux, magouilleur, sans scrupules, intolérant, méchant, malhonnête, et plein d’autres trucs…

— Mais je suis quoi alors ?

— Tu es mon Papounet et c’est déjà pas mal. Bon, je file, j’ai ma dissertation sur Kierkegaard à terminer. Bonne nuit Papa.

— Bonne nuit Ignace. Et n’oublie pas de nettoyer le terrarium des mygales avant de te coucher. »

Jourd’hu se retrouva seul dans le salon baigné par la douce clarté de la pleine lune. Une larme solitaire se fraya un chemin sur sa joue parcheminée. Il se leva de son fauteuil-relax sable et s’approcha de la cheminée. A la flamme de son briquet, il mit le feu à son programme politique sur lequel il travaillait depuis plus de vingt-quatre heures. Le post-it s’évanouit en un instant.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

16 commentaires sur “Dernière étape

  1. Pourquoi ne pas écrire un essai politique (basé sur votre programme) votre ton unique pourrait toucher un public avant de vous lancer dans la fosse aux lions…
    Une notoriété et un bon programme pourraient vous démarquez de personnes en place depuis bien trop longtemps …
    Belle journée à vous Mr Jourdhu

    Aimé par 1 personne

  2. Ignace est un peu jeune pour se présenter à la présidence même si sa précocité et son talent dépassent celle et celui de non-M, et de beaucoup. Il lui faut une façade publique dans les normes et une bonne paire d’oreillettes. Moi, je dis cela …
    Merci pour le sourire du matin d’aujourd’hui, Jour d’Humeur.
    PS1 Je ne suis pas latéralisé et ne l’ai jamais été. Pour quelqu’un qui partage son qigong, c’est un défi neuronal intense. Un instituteur m’a un jour dit « simple, la main droite, c’est celle où le pouce est à gauche. » Je n’étais pas beaucoup plus âgé qu’Ignace mais j’ai bien compris que ni l’enseignement ni la politique n’étaient fait-te pour moi.
    PS2 Les mygales sont très paisibles si on ne les provoque pas vraiment beaucoup … ce que j’ai aussi fait, les provoquer vraiment beaucoup. La matoutou est même un animal domestique. Au pire la douleur sera celle d’une piqûre de guêpe. En revanche il faut se méfier de leurs poils urticants qu’elles ont tendance à éjecter par derrière quand on les provoque vraiment beaucoup.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour super billet comme d’habitude, la droite , la gauche , le centre , les extr^mes veulent tous la même chose le POUVOIR, mais pas pour nôtre bien mais pour le leur!!! c’est ma conclusion pour ce matin amicalement MTH

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s