Une étoile est morte

 » J’en ai marre de ce désert. Le sable est tellement meuble que je m’y enfonce à mi-mollets. Heureusement que mes braves dromadaires sont équipés pour le rallye, eux. En plus, j’ai l’impression que je me suis égaré. Suivez l’étoile qu’ils disaient. Tu parles ! Z’auraient mieux fait de regarder la météo avant de nous envoyer au diable vauvert. Les trois autres s’en foutent, ils viennent de l’est. Le ciel est dégagé par là-bas. Ils n’ont pas à subir la dépression venant de l’ouest qui obscurcit le ciel toutes les nuits. Jamais je ne serai à Damas mercredi soir. Je les vois d’ici s’éclater comme des bêtes les trois pieds nickelés. Gaspard sera ivre mort avant le repas, Balthazar lutinera la première servante qui passera et Melchior ira dépenser son or aux machines à sous. Bande de dépravés !

Et tout ça pour quoi ? Pour apporter des cadeaux à un chiard dont nous ne savons rien sinon qu’il devrait laisser son nom dans l’histoire. Tu parles ! L’or de Melchior, l’encens de Balthazar et la myrrhe de Gaspard, si on y ajoute l’huile de roche de Jean-Claude, c’est sûr qu’il entamera sa vie sous de bons auspices le gamin. Ou la gamine, au fait. Comment ils peuvent savoir que ce sera un garçon, ces cons-là ? Comme si le Gabriel avait fait des études de sage-femme. En tout cas, il possède un brevet de dragueur impénitent cet enfoiré ! Ce qu’il peut pécho avec ses ailes à la con collées dans le dos.

Il paraît que le môme va naître dans une étable. Bonjour l’hygiène ! Je parie que ça va sentir l’enfer là-dedans. Je m’attarderai le minimum, pour la courtoisie. Je leur refile les trois amphores d’huile de roche et je carapate. D’ici qu’ils n’apprécient pas mon cadeau, y’a pas la ligne droite de Bethléem. Qu’est-ce que j’y peux moi si dans mon pays de merde y a rien d’autre que cette mélasse puante ? Au moins elle brûle. Elle pourra faire chauffer le biberon la Marie.

Je dois être à destination le 6 janvier. C’est quoi cette connerie de 6 janvier ? Tout le monde sait que c’est le 8 le jour le plus important.

Bon, je vais tout de même dormir un peu, au point où j’en suis. Manquerait plus que je me fasse piquer par un scorpion. Tiens, il est quoi le gosse ? 25 décembre… Capricorne… Ben tant pis pour lui. Ou elle. Un destin ! Non, mais j’vous jure ! Va crever la dalle comme tout le monde le nourrisson. S’il a du bol, il verra ses quarante ans, mais avec tout ce qui traine en ce moment, y’a plus de risques qu’il ne connaisse même pas son premier chameau.

Tiens, c’est pas une étoile là-bas ? Putain, j’en sais rien. Je suis pas astronome merde ! Si ça se trouve c’est autre chose. Mais quoi ? Des êtres venus d’ailleurs ? M’étonnerait. Qu’est-ce qu’ils viendraient foutre sur ce caillou de misère ? S’ils voyagent dans l’espace, ils ont sûrement déjà trouvé un coin sympa pour s’installer. Pas un désert plus chaud que les forges de leur Vulcain à la mords-moi-le-nœud. Allez, je vais suivre ce truc, qu’est-ce que je risque ? Ouais, des ampoules aux pieds. »

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

2 commentaires sur “Une étoile est morte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s