Reflex – Maud Mayeras

Reflex- Maud Mayeras – Pocket (éditions Anne Carrière)

Voilà un roman dont la lecture me laisse perplexe.

L’intrigue assez classique est plutôt bien fichue, même si la fin est un poil téléphoné, et que, une fois encore, l’héroïne est tourmentée.

C’est le style qui ne me convainc pas. Madame Mayeras écrit un polar comme si elle en avait honte. Comme si elle commettait dans la littérature populaire uniquement pour éduquer les masses qui s’abrutissent avec des romans de gare. Son style est ampoulé, très/trop travaillé. On y sent une volonté de s’extraire de la relative médiocrité de la production noire en France.

Sauf que le polar et le style se marient mal lorsque ce n’est pas assumé. Maud Mayeras enrage de ne pas pouvoir concourir au Goncourt mais seulement au premier prix du polar à la foire de l’andouille de Guémené-sur-Scorff. Et elle a tort. D’abord parce que l’andouille de Guémené est la meilleure du monde, ensuite parce que les codes du polar sont faits pour être malmenés mais pas, à mon pas si humble que cela avis, pour être détournés.

Petit conseil du professionnel que je suis, reconnu par son père (c’est mieux que rien) et lauréat du sushi d’or à la foire de Tokyo-sur-l’Elorn : laissez faire ceux qui savent et qui ne dégazent pas plus haut que leur séant.

Voilà. Je doute de jamais devenir lecteur pour Pocket ou les éditions Anne Carrière.

Ceci étant, comme dirait ma tante adorée en découvrant un de mes manuscrits, « J’ai lu largement pire ».

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

2 commentaires sur “Reflex – Maud Mayeras

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s